Aller au contenu principal
Font Size

La tendance baissière se poursuit

Les marchés restent sous la pression des bonnes récoltes réalisées ou à venir. Les opérateurs anticipent une nouvelle hausse des volumes attendus en soja et en maïs aux États-Unis avec en perspective une remontée des stocks au niveau mondial.

Même si la Chine poursuit activement ses achats de soja, le rythme ne suffit pas pour inverser la tendance baissière induite par le niveau des récoltes. La perspective d'une vague de froid sur le nord des États-Unis s'estompe. Le « crop rating » reste affiché à 72 % dans la catégorie bon à excellent et les cours poursuivent leur repli et se retrouvent au même niveau qu'en 2010.

Pour le colza, l'annonce de gelées précoces au Canada a permis cette semaine à la graine de se maintenir. Ceci étant, la pression exercée par le soja et le palme reste forte et les perspectives d'un rebond des cours s'éloignent au fur et à mesure de l'annonce de belles récoltes. L'Australie pour laquelle une catastrophe avait été annoncée avec l'impact d'El Niño devrait finalement faire une bonne moisson de colza.

Rendement en baisse pour les pois

En pois, selon l'Unip, la récolte comme celle des céréales à paille et du colza a été perturbée par les pluies de l'été et s'est étalée de fin juin à fin août, voire début septembre pour les dernières parcelles. Les conditions de récolte ont été difficiles dans certains cas, avec localement des problèmes de germination (sans incidence sur la valeur nutritionnelle) et de pertes à la récolte. La qualité visuelle est par conséquent hétérogène.

Les rendements des pois semés à l'entrée de l'hiver sont globalement bons, avec de bonnes surprises dans les régions affectées par la sécheresse au printemps. Mais les rendements des pois semés au printemps, qui représentent près de 80 % des surfaces en France, sont nettement en retrait par rapport à ce qui était

attendu en juin au vu d'une belle végétation dans les régions du Centre, du Nord et de l'Ouest. Au global, le rendement moyen national serait proche de 42 quintaux par hectare (q/ha), en retrait d'environ 2 q/ha par rapport à la moyenne pluriannuelle.

La récolte des féveroles a démarré tardivement compte tenu des pluies et des récoltes de blé qui se sont poursuivies en août. Avec le retour du beau temps sur le Nord, elle avance rapidement. Les rendements sont élevés dans l'Ouest, moyens et plus variables dans le Bassin parisien, et globalement meilleurs que l'an dernier. La qualité visuelle et la taille des graines semblent bonnes en général.

Le marché du pois standard pour l'alimentation animale a été très calme durant les mois de juillet et août. Quelques fabricants bretons sont revenus sur le marché depuis une semaine environ, avec des achats sur une base de 230 €/t rendu Centre Bretagne pour du sept./déc., soit de l'ordre de 213 €/t traité en équivalent départ Eure-et-Loir.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

 © JC Gutner
La hausse de l’euro et les prévisions de surfaces russes pèsent sur les cours céréaliers

Les cours des céréales à paille françaises se sont repliés en début de semaine, dans le sillage d’Euronext, plombé par…

Le sucre est recherché

Les cours du sucre se sont appréciés cette semaine, de concert avec d’autres matières premières agricoles (cacao, café…

 © Jean Nantueil
Chicago : le maïs en hausse après une commande chinoise record

L’achat de plus de 1,9 million de tonnes de maïs par la Chine, confirmé par le gouvernement américain, représente le…

 © JC Gutner
Chicago : le blé en repli au lendemain d’une forte hausse

Le blé américain avait grimpé mercredi à son plus haut en trois mois sur fond de prévisions d’offre mondiale en baisse.…

Céréales : vers un repli des envois français en 2020/21

FranceAgriMer a publié des premières prévisions pour la campagne commerciale 2020/21 qui démarre pour les céréales à…

 © https://www.maxpixel.net/
Chicago : le blé se replie face à une offre plus abondante

Les cours du blé coté à Chicago ont terminé en baisse lundi alors que les récoltes s’annoncent un peu plus abondantes…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 58,7€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio