Aller au contenu principal

International
La Nouvelle-Zélande, terre d’export agroalimentaire

Petit pays mais poids lourd à l'export, portrait de la Nouvelle-Zélande, géant mondial de l'agroalimentaire.

© Photo by Match Sùmàyà on Unsplash

La Nouvelle-Zélande produirait assez de nourriture pour 40 millions de personnes, mais ne compte que 5 millions d’habitants, ses exportations sont donc cruciales et scrutées dans une récente analyse de la Radio locale RNZ par la journaliste Farah Hancock. 

Beaucoup d'exportations de produits animaux

La Nouvelle-Zélande exporte notamment 95 % de sa production de produits laitiers, ce qui lui a rapporté 15 milliards de $ en 2020. La Malaisie était son premier client en 1990, elle s’est fait doubler par le Royaume-Uni puis le Japon mais à partir de 2009 et de la crise de la mélamine c’est la Chine qui est devenue de loin le principal acheteur des produits laitiers néo-zélandais.  

En viande bovine, la Nouvelle-Zélande exporte 87 % de sa production, les États-Unis en sont les principaux acheteurs depuis 2010. 95 % de la production de viande ovine est aussi exportée, le Royaume-Uni était traditionnellement le premier client mais la Chine l’a doublé depuis 2013. Ses dépenses sont passées de 119 millions de dollars en 2010 à 1,6 milliards en 2020. 

Les exportations de produits de la mer comptent pour plus de 60 % des captures, mais les données sont limitées. En 2019, la Chine a acheté pour 640 millions de dollars de produits de la mer à la Nouvelle-Zélande, devant les USA (245 millions). 

Autre produit phare à l’export, le kiwi. En 2020, ce fruit a rapporté 2,7 milliards de dollars à l’île, un record historique. 90 % des kiwis produits sont exportés, principalement vers l’UE, le Japon et la Chine. La Nouvelle-Zélande exporte aussi 85 % de sa production d’oignon, vers l’Indonésie, la Malaisie mais aussi l’Allemagne et les Pays-Bas. Pour les pommes, c’est 86 % de la récolte qui quitte l’île, notamment vers l’Asie, avec un chiffre d’affaires record en 2020 à 910 millions de dollars. La filière vise le milliard en 2022. 

Miel et vin néo-zélandais sont des produits haut de gamme

Côté produits haut de gamme, 85 % du vin néo-zélandais est bu à l’étranger, c’est un des rares secteurs où la Chine n’est pas le premier client, mais le podium est occupé par les États-Unis, le Royaume-Uni et l’Australie.  

En revanche moins de la moitié de la production de miel est exportée (46 %) dont une partie du fait d’achats de touristes en visite sur l’île.   

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Le lait fait les frais du « bio à tout prix », selon la FRSEA des Pays de la Loire
Le syndicat agricole des Pays de la Loire déplore le début des baisses de prix du lait bio. Il accuse les entreprises et…
Des abattoirs français, espagnols, autrichiens et néerlandais déréférencés par la Chine
L'Ifip informe que certains abattoirs européens ont perdu leur agrément pour exporter vers la Chine.
Inflation générale et pénuries pour les fabricants d’aliments d’élevage
Le Snia, syndicat des fabricants d’aliments composés, annonce des hausses inévitables de l’alimentation animale et signale le…
Veau de boucherie : les prix ont résisté à l’été

Les cours des veaux de boucherie ne se sont pas effondrés cet été, contrairement aux deux années précédentes. Cette…

Lactalis a réalisé 23 milliards de dollars de chiffre d'affaires pour les produits laitiers en 2020.
Le français Lactalis devient numéro 1 mondial du lait
Le chiffre d’affaires pour les produits laitiers de Lactalis a dépassé pour la première fois en 2021 celui de Nestlé, selon un…
Hausse de la production mondiale de porc en 2021 portée par la Chine

La production mondiale de porc devrait progresser en 2021, portée…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio