Aller au contenu principal
Font Size

La baisse attendue de la récolte soutient les cours

La graine et le tourteau de soja restent bien tenus avec un stock mondial fin de campagne revu à la baisse par le ministère américain de l'agriculture. En colza, ce sont les perspectives d'une récolte européenne 2015 en net retrait qui soutiennent les cours.

En un mois, au regard d'un courant export soutenu à destination de la Chine, l'USDA (ministère américain de l'agriculture) a revu à la baisse le stock mondial prévisionnel de fin de campagne en soja de 90,28 à 89,87 millions de tonnes (Mt). La Bourse de Chicago a réagi et la graine et le tourteau sont repartis à la hausse, et ce, d'autant plus qu'une délégation chinoise est actuellement aux USA pour semble-t-il négocier de nouveaux achats. Les semis sont achevés au Brésil et en train de rattraper le retard qu'ils avaient pris en Argentine. Les récoltes attendues respectivement à 94 Mt et 55 Mt sont loin d'être faites et le climat nous réservera certainement quelques surprises d'ici les moissons. Les huiles, celle de palme en premier lieu, mais également celles de soja et de colza, restent sous la pression de la baisse ininterrompue des cours de l'or noir. À peine un palier a-t-il été franchi que la dégringolade se poursuit.

Le marché du colza en France et en Europe et celui du canola au Canada bénéficient à plein de la tendance imprimée par le soja. Il est également soutenu à Paris par la perspective de surfaces moins importantes en Europe pour la récolte 2015. Selon les derniers chiffres du Copa-Cogeca, les surfaces de colza en Europe pour la récolte 2015 devraient se situer autour de 5,8 millions d'hectares soit une baisse de 2,7 % ou de 160 000 ha par rapport à la récolte 2014. Sur la base de rendements moyens cela pourrait conduire à une baisse de 7 % de la production à 19,9 millions de tonnes. Cette baisse serait liée pour l'organisation européenne à l'interdiction du traitement des semences aux néonicotinoïdes et impacterait en premier lieu l'Allemagne, mais aussi la Finlande, l'Espagne ou le Royaume-Uni. Pour la France, selon les dernières statistiques du ministère de l'Agriculture, la sole de colza baisserait légèrement en 2015 après la forte reprise de 2014. Elle serait inférieure à la moyenne 2010/2014 avec 1,486 Mha, soit un retrait en un an de 2,9 %. La sole reculerait en Champagne-Ardenne, en Bourgogne et en Picardie. Elle augmenterait en Lorraine et en Poitou-Charentes. Les semis sont cette année en avance et se sont réalisés globalement dans de bonnes conditions.

Équilibre malgré l'arrivée de graines

Ces perspectives permettent à la graine de colza de se maintenir en fob Moselle au-dessus de la barre des 340 euros la tonne qu'elle a franchie. Le marché reste ainsi à l'équilibre malgré l'arrivée de graines ukrainiennes dans les ports de la façade Atlantique et la chute du pétrole. Le marché se montre relativement actif, mais se fait par à-coups compte tenu de la volatilité des prix.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

 © JC Gutner
La hausse de l’euro et les prévisions de surfaces russes pèsent sur les cours céréaliers

Les cours des céréales à paille françaises se sont repliés en début de semaine, dans le sillage d’Euronext, plombé par…

Le sucre est recherché

Les cours du sucre se sont appréciés cette semaine, de concert avec d’autres matières premières agricoles (cacao, café…

 © JC Gutner
Chicago : le blé en repli au lendemain d’une forte hausse

Le blé américain avait grimpé mercredi à son plus haut en trois mois sur fond de prévisions d’offre mondiale en baisse.…

 © Jean Nantueil
Chicago : le maïs en hausse après une commande chinoise record

L’achat de plus de 1,9 million de tonnes de maïs par la Chine, confirmé par le gouvernement américain, représente le…

Céréales : vers un repli des envois français en 2020/21

FranceAgriMer a publié des premières prévisions pour la campagne commerciale 2020/21 qui démarre pour les céréales à…

 © https://www.maxpixel.net/
Chicago : le blé se replie face à une offre plus abondante

Les cours du blé coté à Chicago ont terminé en baisse lundi alors que les récoltes s’annoncent un peu plus abondantes…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 58,7€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio