Aller au contenu principal

[Edito] Il y a un an….

© Pixabay

Il y a un an, l’Italie commençait à compter ses morts du coronavirus pendant qu’en France s’ouvrait le 57e Salon de l’agriculture. Un évènement clos un jour plus tôt que prévu face à l’arrivée inquiétante de l’épidémie dans l’Hexagone. Cette année, les halls du parc d’exposition de porte de Versailles restent désespérément vides alors que ce sont désormais les variants du coronavirus qui inquiètent. Les restaurants vont bientôt entamer leur 8e mois de fermeture depuis mars 2020, et dans leur sillage, leurs fournisseurs peinent de plus en plus à encaisser le choc. Le télétravail reste généralisé en France et bouleverse le monde de la restauration collective. Le e-commerce et la livraison à domicile poursuivent leur essor.

Il y a un an, les négociations commerciales se terminaient dans « un climat plus apaisé que les années précédentes », selon Didier Guillaume, alors ministre de l’Agriculture. Cette année, alors que la crise sanitaire a fait prendre conscience de l’importance de la résilience de l’agroalimentaire français, malgré quelques avancées dans certaines filières, « le compte n’y est pas ! », constatent dans un rare communiqué commun l’Ania, La Coopération agricole, la Feef et l’Ilec. Le ministre de l’Agriculture, Julien Denormandie, a beau défendre depuis plusieurs mois la stratégie de la transparence des marges et de la création de valeur, « la guerre des prix est encore et toujours la règle », dénoncent les industriels. Et les enseignes de la distribution rechignent toujours à intégrer les hausses des matières premières, emballages et coûts de transport dans les négociations. Alors que la tribune du Salon de l’agriculture ne peut pas faire pression cette année sur les derniers jours de négociation, la DGCCRF tente de rétablir le rapport de force en faveur de l’amont en multipliant les contrôles sur l’utilisation des indicateurs, les pénalités logistiques et les prix signalés comme abusivement bas.

Un an de Covid-19 n’a pas contribué à changer les relations commerciales. Preuve s’il en est que les belles promesses sur le monde d’après sont vaines et que les réalités du monde d’avant s’imposent toujours.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Au 1er janvier 2022, chaque élevage devra se doter d'un référent bien-être animal
Le journal officiel du 29 décembre institue la désignation d’un responsable du bien-être animal dans chaque élevage d’animaux de…
Prix du beurre : les professionnels de la BVP appellent à l’aide
Les professionnels de la boulangerie-viennoiserie-pâtisserie alertent sur l’explosion du prix du beurre et des difficultés d’…
La Coopération laitière fait le point sur les coopératives laitières françaises.
Prix du lait : La FNPL dénonce les pratiques "illégales" de Sodiaal
La FNPL dénonce dans une lettre ouverte la pratique illégale du groupe Sodiaal de pratiquer un correctif sur le prix du lait lié…
Volaille : repli des coûts de l’aliment en décembre 
Volaille : repli des coûts de l’aliment en décembre 
La baisse du maïs temporise les hausses en blé et soja.
Un couple d’éleveurs va créer un abattoir de bovins bio à la ferme
Kathleen et Michel Bremont ont obtenu une aide de l’Europe et de la région Normandie pour financer près du tiers de leur projet d…
Produits laitiers : disponibilités serrées
Produits laitiers : disponibilités serrées
Les disponibilités sont insuffisantes en beurre, d'où des prix toujours fermes. Même tendance en poudre et fromage industriel.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio