Aller au contenu principal

En 2007, le Morbier ne pourra plus être fabriqué « hors zone »

Bénéficiant d’une appellation d’origine contrôlée depuis 2000, la zone de production du Morbier n’est pas encore respectée. Une récente décision du Conseil d’Etat vient de clarifier la situation.

En juillet 2007, il sera formellement interdit de fabriquer du Morbier, hors de sa zone AOC : c’est la décision que vient de prendre le Conseil d’Etat dans l’affaire qui opposait le Syndicat interprofessionnel de défense du fromage Morbier aux producteurs hors zone de la Solaipro (Société laitière de progrès) de Verdun-sur-le-Doubs en Saône-et-Loire et des Laiteries Bressanes de St-Trivier-de-Courtes dans l’Ain. D’un côté, le syndicat veut faire respecter la jeune zone de production placée sous signe de qualité qui s’étend sur les deux départements de la région Franche-Comté, le Doubs et le Jura ainsi que quelques communes de l’Ain et de la Saône-et-Loire. D’un autre côté, quelques producteurs veulent voir la zone de production s’étendre de quelques kilomètres pour bénéficier d’une fabrication AOC.

Le marché du Morbier progresse entre 10 et 15 %

C’est le cas des Laiteries Bressanes implantées à seulement dix kilomètres de cette frontière. Edouard Meunier, son directeur général explique : « Nous produisons du Morbier depuis de nombreuses années sur notre unité de Saint-Trivier. Cela représente près d’un tiers de notre production de fromages avec un volume global situé entre 600 et 800 tonnes de Morbier par an». Selon lui, « si cette production s’arrête, c’est l’avenir de notre entreprise qui est en péril. Il est trop tôt pour dire ce que nous allons faire pour pérenniser les 25 emplois du site. Nous avons plusieurs options mais aucune n’est véritablement satisfaisante : déménager en zone AOC, abandonner cette production ou tout simplement lui donner un autre nom. Nous espérons encore pouvoir trouver un accord ». En effet, l’enjeu est de taille puisque le marché du Morbier est en progression depuis l’obtention de l’AOC, en décembre 2000. Selon le Syndicat interprofessionnel de défense du fromage Morbier, le marché progresse entre 10 et 15 % par an avec un volume global de 7000 tonnes dont 5500 tonnes seulement sont fabriquées dans la zone. Le Morbier est un fromage au lait cru caractérisé par une ligne cendrée (charbon végétal) au centre du fromage. Il pèse entre 3 et 8 kg pour une période d’affinage d’au moins 45 jours.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Le lait fait les frais du « bio à tout prix », selon la FRSEA des Pays de la Loire
Le syndicat agricole des Pays de la Loire déplore le début des baisses de prix du lait bio. Il accuse les entreprises et…
Des abattoirs français, espagnols, autrichiens et néerlandais déréférencés par la Chine
L'Ifip informe que certains abattoirs européens ont perdu leur agrément pour exporter vers la Chine.
Inflation générale et pénuries pour les fabricants d’aliments d’élevage
Le Snia, syndicat des fabricants d’aliments composés, annonce des hausses inévitables de l’alimentation animale et signale le…
Veau de boucherie : les prix ont résisté à l’été

Les cours des veaux de boucherie ne se sont pas effondrés cet été, contrairement aux deux années précédentes. Cette…

Lactalis a réalisé 23 milliards de dollars de chiffre d'affaires pour les produits laitiers en 2020.
Le français Lactalis devient numéro 1 mondial du lait
Le chiffre d’affaires pour les produits laitiers de Lactalis a dépassé pour la première fois en 2021 celui de Nestlé, selon un…
Christophe Fénart, président-directeur général de Nutridry. © Nutridry
[Mis à jour] Nutridry rachète la société Mada Foodservice
Comme nous l'annoncions en juin dernier, Nutridry a acquis Mada Foodservice, la troisième opération depuis la création du groupe…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio