Aller au contenu principal

[Édito] Un retour nécessaire de l’inflation ?

 © Gerd Altmann / Pixabay
© Gerd Altmann / Pixabay

Huit ans ! Huit ans que les entreprises agroalimentaires subissent une déflation de leurs conditions d’achat, une situation assez unique, au moment où le retour de l’inflation semble se généraliser en Europe. La zone euro a enregistré une hausse du taux d’inflation de 2 % sur un an, soit son plus haut niveau depuis octobre 2018, selon les chiffres publiés par Eurostat début juin. L’Allemagne et l’Espagne suivent cette tendance haussière. Même si les économistes débattent encore des avantages et des inconvénients de l’inflation, celle-ci pourrait avoir le mérite de donner un peu d’air à des industriels parfois à bout de souffle. Au contraire, en France, une partie des industriels luttent pour revaloriser des produits vitaux à tous. L’Ania remontait de la part de ses adhérents des besoins de revalorisation de l’ordre de 9 % en moyenne, face à des taux de marge en baisse. Dans une tribune publiée le 14 juin, 139 dirigeants de PME regroupées au sein de la Feef lançaient un appel à la mise en place d’un « prix rémunérateur pour tous », dans le cadre de la loi Egalim 2. Alors que la future loi Besson-Moreau prévoit la prise en compte des coûts de production dans les contrats entre les deux premiers maillons de la chaîne, il serait également temps que ces hausses de prix soient aussi répercutées sur le dernier maillon. Oui, il serait plus que temps que ces entreprises, qui nous nourrissent, qui créent des emplois sur le territoire, de la valeur ajoutée pour l’économie française, soient considérées comme un maillon essentiel comme celui de l’amont agricole. L’un ne peut pas aller sans l’autre. Ils sont interdépendants et à vouloir aider l’un sans prendre en compte l’autre, on entretient un déséquilibre mortifère pour l’ensemble des maillons de la chaîne.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Pourquoi les prix records des bovins ne sont pas encore suffisants pour les éleveurs allaitants
Malgré des prix des gros bovins à des niveaux jamais vus, l’amont de la filière bovine fait toujours face à des difficultés…
cotation Atla du beurre cube (€/t)
En ingrédients laitiers, les approvisionnements vont être compliqués à la rentrée
Avec la collecte laitière qui reste en retrait, les fabrications de produits laitiers industriels pourraient bien être…
Agricool rejoint Vif-Systems et dévoile les raisons de son échec
La start-up promouvant l’agriculture urbaine, en redressement judiciaire, est reprise par le réseau de fermes verticales VIF-…
Faute de repreneur, Matines ouvre un projet de cessation d’activités
La société Matines annonce, le 2 juin, s’engager dans un projet d’arrêt programmé de ses activités. A ce jour, seul le site…
Le lait conventionnel mieux payé que le bio en avril
Le lait conventionnel a été payé 5 €/1000 litres de plus que le bio en avril, selon Agreste.
Avec l’arrêt de Matines, la filière œuf dans l’incertitude
Matines a annoncé jeudi l’arrêt programmé de ses activités, seul un site fait l’objet d’une procédure de reprise pour l’instant,…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio