Aller au contenu principal

[Édito] La difficile transparence

[Édito] Le combat de la transparence
© Shidlovski - Getty Images

L’application Yuka vient d’essuyer coup sur coup trois condamnations par les tribunaux d’Aix-en-Provence, de Paris et, plus récemment, par le tribunal de commerce de Brive pour des « pratiques commerciales déloyales et trompeuses » et « dénigrement dans la diffusion d’informations ». Le tribunal de commerce de Brive a de plus demandé à Yuka de supprimer, sous astreinte financière, l’appréciation « risque élevé » attribuée aux additifs E250 (nitrite de sodium) et E252 (nitrite de potassium) entrant dans la fabrication des produits du Mont de la Coste, commercialisés sous la marque L’Auvernou. En revanche, Yuka pourra continuer à classer en « rouge » et à qualifier de « mauvais » les saucissons de cette marque, allant dans le même sens que la décision du tribunal d’Aix-en-Provence dans son jugement en faveur du fabricant ABC Industrie. L’application enchaîne ainsi les condamnations à verser des dommages et intérêts au titre du préjudice moral dans le combat judiciaire qu’elle et les charcutiers se livrent. Au total, Yuka est condamné à verser 95 000 euros et a décidé de faire appel. Des montants qui mettent en difficulté l’application au modèle économique fragile. Elle a d’ailleurs décidé de lancer une cagnotte de soutien pour faire face à ces frais importants. Pourtant, en l’espace de quatre ans, Yuka a passé la barre des 12 millions d’utilisateurs en France. Elle a entraîné un mouvement de fond dans la reformulation des recettes. Des marques comme Marie, Danone, Fleury Michon, Cap Océan regardent de près leur notation sur l’application et s’en servent de moteur pour l’innovation. Si l’agroalimentaire français reste un fleuron en matière de qualité des produits, il n’en est pas moins utile parfois de revoir ses pratiques, et la transparence poussée par Yuka va dans ce sens. Les consommateurs sont en demande !

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Pourquoi les prix records des bovins ne sont pas encore suffisants pour les éleveurs allaitants
Malgré des prix des gros bovins à des niveaux jamais vus, l’amont de la filière bovine fait toujours face à des difficultés…
cotation Atla du beurre cube (€/t)
En ingrédients laitiers, les approvisionnements vont être compliqués à la rentrée
Avec la collecte laitière qui reste en retrait, les fabrications de produits laitiers industriels pourraient bien être…
Bio : la Cour des Comptes entre dans le débat sur la HVE
Le rapport sur le soutien à l’agriculture biologique de la Cour des Comptes juge la politique menée insuffisante, tant au niveau…
Le lait conventionnel mieux payé que le bio en avril
Le lait conventionnel a été payé 5 €/1000 litres de plus que le bio en avril, selon Agreste.
Avec l’arrêt de Matines, la filière œuf dans l’incertitude
Matines a annoncé jeudi l’arrêt programmé de ses activités, seul un site fait l’objet d’une procédure de reprise pour l’instant,…
vache canicule
[Canicule 2022] La collecte laitière va souffrir de la vague de chaleur
Alors que la production de lait de vache en France est déjà en repli cette année, l'épisode précoce de canicule ne va pas…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio