Aller au contenu principal

[Édito] Des perspectives positives, enfin !

 © Pixabay
© Pixabay

Le 19 mai 2021, voilà une date qui vous redonne de l’espoir. Dans une interview à la presse quotidienne régionale, le président de la République a dessiné les contours du déconfinement à venir. Les restaurants vont enfin pouvoir rouvrir leur terrasse dans un premier temps. Puis le 9 juin, ils pourront souffler encore davantage avec une ouverture possible du service en salle, bien qu’avec encore un couvre-feu à 23 heures. Et la liberté tant attendue ne sera que pour le 30 juin, date à laquelle toutes les restrictions seront enfin levées, sous réserve d’une amélioration de la situation sanitaire. Soyons optimistes ! Cette perspective de voir votre débouché de nouveau ouvert ne peut que vous réjouir, après plus d’un an d’incertitudes. Pour autant, les gérants de restauration restaient encore attentistes et sceptiques avant les annonces officielles. Les commandes d’épicerie, de produits secs n’affluaient pas encore autour du 26 avril. Il est fort à parier qu’à la suite des annonces présidentielles les cartes soient revues, le personnel rappelé et les fournisseurs sollicités. Préparez-vous à une hausse de la demande dans les jours à venir ! Elle se fera toutefois progressivement jusqu’à la fin juin, les volumes seront probablement faibles au départ. Mais on peut espérer une forte reprise ensuite, quand l’équilibre sera trouvé avec l’ouverture des salles de restaurant et la fin des jauges. Les Français vont affluer vers leurs restaurants préférés. Le phénomène a été constaté à Tel-Aviv ou outre-Manche, les consommateurs faisant la queue pour le déjeuner ou le dîner, étant plus qu’heureux de se retrouver ensemble à déguster un bon plat. Vivement cette date pour tous !

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Au 1er janvier 2022, chaque élevage devra se doter d'un référent bien-être animal
Le journal officiel du 29 décembre institue la désignation d’un responsable du bien-être animal dans chaque élevage d’animaux de…
Prix du beurre : les professionnels de la BVP appellent à l’aide
Les professionnels de la boulangerie-viennoiserie-pâtisserie alertent sur l’explosion du prix du beurre et des difficultés d’…
Volaille : repli des coûts de l’aliment en décembre 
Volaille : repli des coûts de l’aliment en décembre 
La baisse du maïs temporise les hausses en blé et soja.
Un couple d’éleveurs va créer un abattoir de bovins bio à la ferme
Kathleen et Michel Bremont ont obtenu une aide de l’Europe et de la région Normandie pour financer près du tiers de leur projet d…
Produits laitiers : disponibilités serrées
Produits laitiers : disponibilités serrées
Les disponibilités sont insuffisantes en beurre, d'où des prix toujours fermes. Même tendance en poudre et fromage industriel.
Mise à l'abri des volailles des petits élevages indépendants : la question économique soulevée
Alors que le Conseil d’Etat a rejeté le recours de syndicats et d’associations contre l’obligation de protéger les volailles…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio