Aller au contenu principal

« Ecraser les prix paupérise l’offre alimentaire »

Les industriels de la charcuterie sortent affaiblis des négociations avec les distributeurs et une nouvelle année noire se profile. Entretien avec leur président à la Fict (Fédération des industriels charcutiers), Robert Volut.

Les Marchés : Quelle analyse faites-vous des chiffres de consommation de charcuterie en 2008 ?

Robert Volut : Le marché semble plutôt bien résister (ndlr : lire l’encadré page 13). Une légère baisse des volumes intervient en 2008 (-0,4 %), avec un creux au dernier trimestre. Mais, le début d’année 2009 marque un rebond de +2,7 % à la fin du mois de février. Il n’y a pas de crise de consommation. La charcuterie bénéficie toujours d’une grande confiance des consommateurs. Nos produits sont globalement indémodables, grâce à leur côté naturel, pratique, convivial.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Euronext vise la bourse italienne

Bataille en vue entre Deutsche Börse et Euronext pour le rachat de la Bourse italienne. L'opérateur boursier allemand a…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 58,7€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio