Aller au contenu principal

Dominique Truffaut

Dominique Truffaut, président de la Fédération française des commerçants en bestiaux.
© DR

Une nouvelle page s'écrit à la Fédération française des commerçants en bestiaux (FFCB) : le 28 novembre, Dominique Truffaut a été élu pour un mandat de trois ans à la succession de Gérard Poyer qui occupait la présidence depuis plus de quinze ans. À 59 ans, Dominique Truffaut est associé des Établissements Béchet dans le sud de la Manche qui ont commercialisé 100 000 bovins en 2018 pour un chiffre d’affaires de 100 millions d’euros. Il a commencé sa carrière en 1982 au sein de la coopérative Provinor, située à Villers-Bocage, dont il a été directeur durant dix-huit ans. Peu après le rapprochement avec Capavec en 1999, il décide de se mettre à son compte en s’associant avec un commerçant en bestiaux. En 2007, ils s’associent avec Binet Père & Fils. « Je pensais que l’avenir serait dans l’association, face à la concentration des abattoirs et de la distribution », raconte-t-il. Ils créent Bétail et Viande de Normandie qui, en septembre 2015 enregistrait déjà 38 millions d’euros de chiffre d’affaires. Depuis, l’aventure a continué sous la dénomination d’Ets Béchet, qui a repris Webert et Ricœur (Seine-Maritime) début 2018. En parallèle, Dominique Truffaut s’est engagé dans la FFCB, au conseil d’administration, au bureau, puis comme « vice-président depuis deux mandats ». À la présidence de la fédération, « pour un seul mandat », assure-t-il, il vise à « transformer l’organisation pour qu’un jeune puisse ensuite prendre la présidence ». En s’appuyant sur une équipe resserrée, il compte notamment renforcer le dialogue avec les pouvoirs publics (sur la loi Egalim, et le dossier export entre autres).

Nathalie Marchand

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

© Biolait
La collecte de lait bio croît plus vite que la demande

Les laiteries françaises ont collecté 10 % de lait bio en plus en février 2021 qu’un an plus tôt, lorsqu’on corrige l’…

© Agence Pack
Pourquoi le groupe Avril veut céder ses activités œuf et porc
La partie industrielle d’Avril va se concentrer sur la transformation des graines oléagineuses. Le groupe va céder les œufs…
Beaucoup d'acteurs internationaux ont consulté le dossier de reprise de Soufflet, selon Les Echos. © Soufflet
Conclusion d'un accord entre InVivo et Soufflet
Le groupe InVivo va acquérir le groupe Soufflet. Les deux groupes annoncent la fin de leur période de négociation exclusive.
Bilan du marché du porc en 2020

En 2020, le marché du porc en France a été marqué par la…

Dominique Verneau, directeur de la production laitière des Laiteries H. Triballat. © C. Pruilh - Réussir
Rians veut revaloriser le prix du lait
Le fabricant de produits laitiers veut renforcer la durabilité de son modèle, tant sur l’amont agricole que sur la partie…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio