Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitterLinkedin

MESSAGE ABONNES IMPORTANT

Afin d'être sûr de recevoir nos futures publications quelle que soit l’évolution de la situation sanitaire, activez votre compte numérique au plus vite en complétant vos informations.

J’active mon compte numérique

Dominique Schelcher aux manettes

Dominique Schelcher

Pour la seconde fois, après Michel Biero de Lidl l’an dernier, Les Marchés Hebdo ont décidé d’inviter une personnalité pour jouer le rôle de rédacteur en chef d’un numéro. Alors que débute l’année 2 de la loi Egalim, il nous a semblé intéressant une nouvelle fois de faire endosser ce rôle à un distributeur (ce sera un industriel l'an prochain). Et notre choix s’est porté sur Dominique Schelcher, président-directeur général de Coopérative U Enseigne. Une mission acceptée immédiatement par celui qui a débuté dans la presse. Sans hésiter, il nous a très vite proposé les sujets d’articles devant figurer dans ce numéro spécial (la révolution des emballages, la légalité des contrats tripartites, l’évolution du bio ou encore l’expérience des magasins de producteurs et la relation distributeur-PME). La rédaction le remercie d’avoir pris de son temps pour se prêter pleinement à cet exercice. Après un an de loi Egalim, le patron de l’enseigne indépendante exprime dans nos colonnes son souhait de voir l’expérimentation menée jusqu’au bout, affirmant que le ruissellement ne tient qu’à la volonté des acteurs, la hausse du seuil de revente à perte ayant permis de dégager « une marge complémentaire pour réinvestir dans les contrats tripartites ». Si les grands industriels du lait, ou d’autres secteurs, viennent taper à sa porte pour demander des hausses de tarifs lors des négociations 2020, U affirme qu’il acceptera à condition qu’ils prouvent que cela redescend aux producteurs. Reste la délicate question des PME, qui se disent lésées par la loi, avec un moindre nombre de références et un encadrement de la promotion en volume gênant pour leurs activités. Dominique Schelcher assure que dans les magasins U l’offre des PME est à la hausse. « La première enseigne des PME en France », entend bien le rester et promet qu’il n’y aura pas de demande de déflation envers elles. Il espère par ailleurs que la DGCCRF sera souple envers les PME très promo-dépendantes. Rendez-vous après les négociations pour faire le bilan.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

[Edito] Saurons-nous en tirer les leçons ?

Nous vivons tous une période difficile, les mieux lotis d’entre nous se trouvant privés de la liberté de mouvements…

Edito profiter
[Edito] Coopérer mais pas profiter de la crise

Le 23 mars, la Commission européenne et le Réseau européen de concurrence (Rec) ont fait un point pour répondre aux…

[Edito] Place à la solidarité

La plupart d’entre nous, pour ne pas dire tous, n’avons jamais vécu cela. Une pandémie à la vitesse de propagation…

[Edito] Revoir ses priorités

La menace d’un nouveau virus se confirme, et les Français se ruent vers les pâtes, le riz, la farine, les conserves de…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 58,7€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio