Aller au contenu principal

Des prix records en Australie

Alors que le marché mondial de la viande bovine a ralenti au premier semestre, l'Australie affiche une croissance importante de ses envois. Explications.

Àenviron 5500 dollars la tonne sur le marché mondial cet été, le prix de la viande bovine a reculé de 10 %, par rapport à son pic de fin 2014. La demande mondiale a donné des signes de faiblesses. Ralentissement de l'économie chinoise, baisse du pétrole et donc du pouvoir d'achat en Russie ou au Venezuela. L'année 2015 a été placée sous le signe de la concurrence pour les grands exportateurs. Mais en Australie, les prix ont atteint des records, progressant de 35 % entre janvier et septembre. Les exportations australiennes ont augmenté de 11 % au premier semestre. Tous les voyants étaient jusqu'ici au vert : avec un dollar australien très faible, des exportations compétitives et des disponibilités larges du fait d'abattages élevés depuis deux ans à cause de la sécheresse. En raison de la baisse de leur cheptel, les États-Unis ont été aussi davantage aux achats.

En 2016, l'Australie pourrait être plus discrète sur la scène mondiale

La fin de l'année pourrait être plus calme en Australie, qui avait atteint fin septembre 85 % de son quota d'exportation vers les États-Unis, son premier client. Les envois suivants seront taxés à hauteur de 20 %. Par ailleurs, les disponibilités devraient se tasser rapidement. Plusieurs années de sécheresse ont incité les éleveurs à décapitaliser, et Meat and Livestock Australia estime que le cheptel bovin a reculé de 6,8 % en 2015 par rapport à une année 2014 déjà en repli de 0,7 %. Le Brésil est d'ores et déjà sur les rangs pour essayer de regagner les marchés que l'Australie pourrait être contrainte de déserter.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

L’industrie du jus de fruits sous tension

La crise de la Covid-19, qui a perturbé la cueillette et augmenté la consommation de certains jus de fruits riches en…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 58,7€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio