Aller au contenu principal

Des bilans soja tendus

Les marchés des oléagineux poursuivent leur ascension. Le rapport USDA a conforté l’analyse des opérateurs. Les bilans soja restent tendus du fait des pertes de récoltes sud-américaines et des importations chinoises. En France, colza et tournesol suivent la tendance.

Le département américain de l’Agriculture (USDA) a encore révisé à la baisse dans son rapport du 9 mars les productions de soja au Brésil et en Argentine, respectivement deuxième et troisième producteurs mondiaux, affectés par des conditions climatiques trop sèches.
Pour le Brésil, la baisse est même plus importante que ce que les analystes avaient anticipé. Pour l’USDA, qui a abaissé sa prévision de 3,5 millions de tonnes (Mt), le Brésil devrait produire 68,5 Mt de graines de soja alors qu’au cours de la campagne précédente, la récolte représentait 75,5 Mt.
Les prévisions pour l’Argentine sont à la baisse de 1,5 Mt, avec une production estimée à 46,50 Mt. La récolte serait donc inférieure aux deux dernières années (2010-2011: 49 Mt et 2009-2010: 54,50 Mt).
Autre pays en recul, le Paraguay connaît l’été le plus sec depuis 25 ans.
En revanche, la production des États-Unis, premier producteur mondial, devrait rester stable à 83,2 Mt. Dans ce contexte, la production mondiale devrait toutefois être en baisse à 445,7 Mt.
Contrairement aux attentes des analystes, l’USDA n’a pas relevé les prévisions d’exportation des États-Unis (34,70 Mt) alors que le rythme d’export actuel est à un niveau élevé, comme le prouvent les 1,6 Mt de fèves de soja vendues la semaine dernière. La demande de la Chine, premier importateur mondial de soja, reste forte. Elle est estimée à 55 Mt pour cette campagne.
L’USDA, qui n’a pas modifié les chiffres des stocks américains de fin de campagne (7,50 Mt), a en revanche revu ses projections mondiales à la baisse (57,30 Mt contre 60,3 Mt prévues le mois dernier).

Attention portée sur les semis américains

Les marchés avaient, bien avant la publication de ce rapport, anticipé ces informations et débuté une longue et forte ascension ; ils ont été confortés dans leurs analyses. Les opérateurs vont maintenant porter leurs regards sur les semis aux États-Unis. Une première tendance sera donnée par un rapport USDA le 30 mars. Il est bien évident que la bonne tenue de la fève sera favorable à l’expansion des surfaces au détriment du maïs, mais les arbitrages ne sont pas encore réalisés par les farmers américains. Une première tendance donnée par un cabinet privé fait état de 75 millions d’acres consacrés au soja, ce qui est supérieur aux attentes des opérateurs. À noter toutefois en ce début de semaine que les marchés, jusqu’ici soutenus par la très bonne tenue des cours du pétrole – liée aux tensions dans le golfe Persique, perdent (mais pour combien de temps ?) ce soutien.
Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril s’échangeait en début de semaine à 124,74 dollars, en recul de 1,24 dollar par rapport à la clôture de vendredi.
Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de « light sweet crude » (WTI) pour la même échéance perdait 1,06 dollar, à 106,34 dollars.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Avril confirme entrer en négociation exclusive avec Bigard pour la cession d'Abera et Porcgros
Comme nous l'annoncions dans notre dernier hebdomadaire, Bigard s'apprête à reprendre les sociétés Abera et Porcgros, propriétés…
Manifestation à Plérin
Des éleveurs manifestent à Plérin contre la baisse du prix du porc

Des éleveurs de porc, dont certains membres du mouvement les "bonnets roses", ont manifesté leur mécontentement devant les…

Egalim 2 : pas de contractualisation avec les grossistes ni sur les marchés aux bestiaux
La loi Egalim 2 n’oblige pas les éleveurs à contractualiser sur marchés de bétail vif. Elle maintient aussi le régime commercial…
Infographie abattages français
[Infographie] La Bretagne, première région d'abattage en France

Cette infographie s'appuie sur les données 2020 d…

Nouvelle salve entre Inaporc et Cooperl sur le financement de l’équarrissage
L’interprofession du porc et la première coopérative porcine campent sur leurs positions respectives quant à la Cotisation…
UFC-Que Choisir, Greenpeace et WWF France s'attaquent aux promesses des labels et signes de qualité alimentaires
UFC-Que Choisir, Greenpeace et le WWF France ont présenté le 28 septembre les résultats de leur étude sur la véracité et les…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio