Aller au contenu principal

Délifrance veut renouer avec la croissance


> 18 M€ ont été dépensés en machines et process pour la nouvelle ligne à Romans-sur-Isère. Des bras pneumatiques aident les employés à porter les mottes de beurre. En haut, Hervé Appelghem, directeur du site, et, en bas, Jean-Manuel Lévêque, DG de Délifrance.
L'entreprise française, spécialisée dans la production de viennoiseries, pain et pâtisserie, vient de doubler la capacité de production de son usine de croissants, à Romans-sur-Isère. Reportage.

Chaque seconde, vingt viennoiseries sortent de l'atelier Délifrance de Romans-sur-Isère (Drôme). La cadence est la plus impressionnante sur la toute dernière ligne, mise en route il y a quelques semaines. « Nous avons doublé notre capacité de production », explique Hervé Appelghem directeur du site. Spécialisée dans la fabrication de croissants et pains au chocolat prêts à cuire et prêts à pousser, cette troisième ligne de production, ultramoderne, a été mise en place au prix d'un investissement de plus de 27 millions d'euros.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Euronext vise la bourse italienne

Bataille en vue entre Deutsche Börse et Euronext pour le rachat de la Bourse italienne. L'opérateur boursier allemand a…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 58,7€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio