Aller au contenu principal
Font Size

Christophe Monnier, directeur agroalimentaire : «Notre mission est d'aider les entreprises à exporter »

En 2016, l'activité de Sopexa sur les grands salons agroalimentaires a été confiée par le ministère de l'Agriculture à Business France. Des évolutions qui viennent soutenir le dispositif d'accompagnement des entreprises françaises à l'international.

Christophe Monnier,
directeur agroalimentaire
de Business France
Christophe Monnier,
directeur agroalimentaire
de Business France
© G. Crampes

 

Quelles sont les missions de Business France ?

Christophe Monnier - Business France est née du rapprochement, le 1er janvier 2015, d'Ubifrance, agence dédiée à l'accompagnement des entreprises françaises à l'export, et de l'Afii, l'Agence française pour les investissements internationaux. Nous sommes un opérateur public au service de l'internationalisation de l'économie française. Les missions de Business France sont d'aider au développement international des PME et ETI et de leurs exportations, de prospecter et d'accueillir les investisseurs étrangers en France, de promouvoir l'attractivité économique de la France, de ses entreprises et de ses territoires mais aussi de développer le volontariat international en entreprises (VIE). Business France dispose d'un réseau de 1 500 professionnels, spécialisés par domaines de compétence et secteurs d'activités, de 85 bureaux dans 72 pays, véritables « portes d'entrée » des PME françaises sur chacun de leurs marchés.

Plus précisément, quelle est votre offre pour les entreprises agroalimentaires ?

C. M. - Pour le secteur agroalimentaire, nous sommes 65 à Paris et 150 dans nos bureaux à l'étranger. Nos actions sont de plusieurs ordres. Tout d'abord l'analyse des marchés : grands acteurs, statistiques, veille concurrentielle, opportunités d'affaires, veille réglementaire, etc. Mais aussi l'accompagnement individuel des entreprises à l'export et les actions collectives comme les rencontres d'affaires ou les salons internationaux. Le ministère de l'Agriculture nous a chargés en 2016 de reprendre l'activité de Sopexa sur les grands salons agroalimentaires. En 2017, nous devrions ainsi gérer 46 pavillons regroupant 2 600 participants, contre 35 pavillons et 830 participants en 2016. L'objectif est de simplifier l'accompagnement des entreprises à l'international. D'ici 2018, notre objectif est d'accompagner 4 000 entreprises agroalimentaires sur les marchés internationaux, 1 000 en prise en charge individuelle, 3 000 dans des opérations collectives.

Comment intégrez-vous la montée en puissance des régions ?

C. M. - Business France a noué un partenariat important avec l'association des régions de France, qui jouent un rôle central dans l'internationalisation des PME et ETI et l'accueil des investissements étrangers sur leur territoire. Des guichets uniques se mettent en place dans les agences régionales. Par exemple, Bretagne commerce international (BCI) identifie et accompagne les entreprises de la région à l'international en faisant appel à nos services. Dans le secteur laitier, nous travaillons avec des entreprises comme la Sill, Triballat Noyal, Laïta, etc. La réponse à la demande internationale constitue un important levier de développement pour nos territoires si nous mettons en avant la traçabilité, la naturalité, notre savoir-faire technique et notre capacité d'innovation. En 2015, les produits laitiers étaient, en valeur, le deuxième poste d'exportation des industries agroalimentaires françaises, c'est dire l'attention particulière que nous portons à ce secteur.

IDENTITÉ

 

Christophe Monnier est spécialiste des questions européennes (Collège d'Europe 2003 et Institut d'études politiques de Strasbourg 2002). Il a rejoint en 2004 le conseiller agricole de l'ambassade de France à Moscou. Attaché commercial agroalimentaire à la mission économique de Moscou (2006-2010), il aide à l'implantation des équipementiers français du secteur laitier en Russie. Chef du service produits alimentaires à Ubifrance (2010-2015), il est depuis cette date directeur du département agroalimentaire, vins et agroéquipements de Business France.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Philippe Palazzi
Philippe Palazzi va prendre la direction de Lactalis

Le groupe Lactalis prépare la succession de Daniel Jaouen, 56 ans, son directeur général depuis 2009. Selon Ouest France, ce…

Gaec Beau Soleil à Longes.
Les yaourts Né d’une seule ferme arrivent dans une centaine d’Intermarché

Les premiers yaourts de la start-up Né d’une seule ferme sont arrivés dans une centaine de points de vente Intermarché…

Sodiaal publie son premier rapport annuel intégré

En 2019, le groupe Sodiaal (17 714 adhérents, 8643 salariés, 70 sites de production) a collecté 4,7 milliards de litres…

Damien Lacombe, président de La Coopération laitière.
Coopératives laitières : l’enjeu crucial des négociations sur les MDD

Après plus de 80 jours de confinement qui ont engendré « un lourd tribut économique pour les coopératives laitières…

APLBC aide les éleveurs laitiers de la Meuse et les Banques alimentaires

L’Association des producteurs de lait du bassin Centre (APLBC) annonce avoir « versé 20 000 euros aux 700 éleveurs de…

Thierry Roquefeuil, président du Cniel et de la FNPL. © TLS
Prix du lait : « ne retournons pas au monde d’avant »

Les Marchés Hebdo : Certains industriels ont annoncé une baisse du prix moyen du lait…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 58,7€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio