Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitterLinkedin

Chicago : le blé au plus haut depuis plus d’un an

Les prix du blé se sont hissés lundi à leur plus haut niveau depuis avril 2013, dopés par la prévision de températures brûlantes dans l'ouest des Etats-Unis qui risquent d'aggraver la détérioration des cultures, ainsi que par l’escalade de la violence dans l’est et le sud-est de l’Ukraine. Une nouvelle recrudescence des tensions est à craindre cette semaine, estimait-on sur le marché. Or, ces heurts tendent à inciter les acheteurs à se tourner vers des marchés
jugés plus sûrs pour se procurer du blé, une denrée essentielle à l'alimentation, dont l'Ukraine est devenue l'un des plus importants exportateurs mondiaux.
Aux Etats-Unis, alors que l'on s'attend à l'une des pires récoltes de blé d'hiver depuis 1996 au Kansas, la situation restait très préoccupante pour les cultures. Des températures extrêmement élevées pour la saison sont prévues dans les prochains jours, avec un pic pouvant atteindre jusqu'à 35°C attendus au Kansas et 33,3°C au nord du Texas. Si ces prévisions se confirmaient, ce serait le coup de grâce pour la production de blé d'hiver dans l'ouest du pays, déjà très affectée par un hiver rude et très sec. Même si, à l'échelle nationale, la récolte pour cette campagne devrait s'avérer moins catastrophique, en raison de conditions plus clémentes dans l'Est.
Les cours du maïs ont, pour leur part, progressé, bénéficiant aussi des craintes sur l'Ukraine, et d'inquiétudes suscitées par le retard pris par la saison des semis aux Etats-Unis. Si une reprise des travaux est prévue pour cette semaine, le retard ne devrait pas être rattraper. Les cours du soja continuaient de leur côté à pâtir de signes d'une baisse de la demande en graines oléagineuses américaines, alors que l’heure est à l’épuisement des réserves aux Etats-Unis.
Dans ce contexte, le boisseau de maïs pour livraison en juillet, le plus vendu actuellement, a terminé lundi à 5,08 dollars contre 4,995 dollars lors de la précédente clôture. Le boisseau de blé pour la même échéance a clôturé à 7,29 dollars, son plus haut niveau depuis le 30 avril 2013, en hausse de 13 cents. A l’inverse, le boisseau de soja également pour livraison en juillet a, quant à lui, diminué de 7,5 cents pour s’établir à 14,6325 dollars.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Légumineuses
Les légumineuses promises à un bel avenir
La transition nutritionnelle et agroécologique impulse une demande croissante en protéines végétales alors même que la France…
Evolution des cours du colza
La remontée des cours de l’or noir tire ceux du colza
Les mesures de déconfinement décidées un peu partout dans le monde redonnent de l’élan aux prix du pétrole, entraînant ceux du…
Chicago : le blé recule avec l’annonce de pluies en Europe

Les contrats à terme sur le blé ont reculé hier en raison de l’anticipation de récoltes mondiales plus importantes. Des…

Le sucre carbure

Le prix du sucre s’améliore mais le cours du pétrole a un long chemin à parcourir avant que l’éthanol redevienne rentable…

Evolution des cours des principales céréales
Entre déconfinement et bonnes conditions climatiques
Les prix ont peu évolué sur la quinzaine, mais des inquiétudes se font sentir concernant les conditions de culture. La parution…
Le cacao s’étiole

Les cours du cacao se sont stabilisés la semaine dernière après avoir été pénalisés par des difficultés à la vente.…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 58,7€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio