Aller au contenu principal

Charcuterie-Traiteur : la rentabilité de Fleury Michon affectée par l’inflation

Au premier semestre 2022, le groupe Fleury Michon est repassé dans le rouge, affecté par la hausse des coûts des matières premières, des emballages et des énergies.

© V. R.

L’inflation des coûts des matières premières, des emballages et des énergies a affecté la rentabilité de Fleury Michon au premier semestre 2022, et ce malgré une progression de son activité.

Si son chiffre d’affaires a augmenté de 9,6% à 374,5 millions d’euros par rapport au 1er semestre 2021, le groupe familial vendéen affiche une perte nette de 2,5 millions d’euros, contre un bénéfice net de 3,6 millions d’euros à la même période un an plus tôt.

Des hausses tarifs passées au 1er juillet insuffisantes

« Les efforts d’efficience opérationnelle n’ont eu qu’un impact limité. En conséquence, la marge opérationnelle évolue de 1,8% au premier semestre 2021 à -1,2% au premier semestre 2022 », commente le groupe charcutier-traiteur.

Le groupe a réussi à obtenir des hausses de tarifs à partir du 1er juillet 2022, mais elles « ne couvriront que partiellement la hausse des coûts à date ». Face à cette situation, Fleury Michon ne se risque pas à communiquer des perspectives pour l’ensemble de son année 2022.

Les plus lus

« Les agriculteurs ont reçu consigne d'aller dans la grande distribution », Michel-Edouard Leclerc

Le patron du mouvement E.Leclerc s’est expliqué ce 5 février au micro de France Inter.

Lait : pourquoi la France a perdu en compétitivité

La filière laitière française descend à la troisième place en termes de compétitivité parmi les grands producteurs de lait…

viande bovine
Près d’un quart de la viande bovine consommée en France est importée, d’où vient-elle ?

Les importations françaises de viande bovine se sont un peu tassées en 2023, reflet du manque de dynamisme de la consommation…

un femme d'âge moyen pousse son caddie au supermarché, elle hésite
Les tendances de consommation alimentaires de 2024 en 5 points

Après une année 2023 plombée par l’inflation, que réserve la consommation alimentaire des Français en 2024 ? Nielsen a…

camion citerne de collecte dulait
Collecte laitière : les 5 chiffres à retenir de 2023

La collecte de lait de vache a reculé en France en 2023, tout comme les fabrications de produits laitiers.

Les Labels rouge de bœuf limousin dans une mauvaise passe

La perte de volumes en labels Bœuf limousin junior et encore davantage en veau sous la mère inquiète l’association Limousin…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio