Aller au contenu principal

Réglementation sur les matériaux
Changement du modèle de déclaration de conformité

L’Ania a mis à jour le modèle de déclaration de conformité à la réglementation sur les matériaux des équipements. Cela, en association avec la FIM et l’EHEDG. Le but ? Inviter les équipementiers à établir des déclarations plus précises.

 

Ne pas présenter de danger pour la santé du consommateur. Ne pas entraîner de modifications de la composition du produit. Ne pas provoquer d’altérations des caractéristiques organoleptiques. Conformément au règlement européen (CE) n°1935/2004, les matériaux qui entrent en contact avec l’aliment, durant la production au même titre que dans l’emballage, doivent respecter ces trois principes d’inertie. On en connaît la traduction: les équipementiers ont l’obligation de fournir une déclaration écrite attestant la conformité des matériaux utilisés, chaque fois qu’un nouvel équipement ou qu’une nouvelle pièce est livrée. Les exploitants sont, eux, tenus de réclamer et de conserver cette déclaration. Mais pas simple d’appliquer ces exigences. Pour faciliter les démarches, l’Ania avait déjà rédigé dans le passé, en association avec la FIM(1) et l’EHEDG France(2), une déclaration type que les équipementiers n’ont plus qu’à compléter. Les trois organisations ont refondu ce document en juillet. La nouvelle version (v.3) est téléchargeable depuis le site internet de l’Ania. Son ambition ? Inviter les équipementiers à établir des déclarations plus précises.

La nouvelle déclaration type, ainsi, met l’accent sur des informations qui avaient une présence discrète dans la précédente version.

 

DEUX CHAMPS S’AJOUTENT

Elle introduit un champ où le constructeur doit indiquer si les matériaux comportent des additifs à double fonctionnalité, comme c’est le cas pour certains plastiques. Elle introduit de même un champ où l’équipementier doit indiquer si les matériaux sont associés à un risque de composés néoformés. Bref, elle invite à fournir une information plus détaillée. Car les déclarations produites jusque-là étaient, pour un grand nombre, considérées incomplètes. « Parmi les équipementiers, beaucoup remettent des déclarations où ils indiquent qu’ils respectent la réglementation. C’est bien, mais c’est un niveau d’information qui ne suffit pas. La déclaration doit être détaillée et documentée. Pour l’établir, l’équipementier doit collecter les informations nécessaires auprès de ses fournisseurs. Si nécessaire, il doit compléter ces données en réalisant lui-même des analyses de migration », explique Olivier Rondouin, responsable projet au cabinet de conseil Exaris, et membre de l’association EHEDG France.

 

LES CONTRÔLES SE RENFORCENT

On l’aura compris : les artisans du nouveau modèle de déclaration cherchent à encourager de nouveaux réflexes. Cela, dans un contexte où la réglementation sur les matériaux se renforce. En février dernier, l’Europe a publié un guide d’interprétation sur le règlement relatif aux matériaux plastiques (n° 11/ 2001). C’est la parution de ce manuel qui a déclenché, à l’Ania, la décision de refondre le modèle de déclaration. Car tout laisse à penser que la DGCCRF va, dans les années à venir, renforcer les contrôles dans ce domaine. Les auditeurs BRC, IFS ou FSSC 22000 se montrent, eux, déjà sévères sur ce point.

Rappelons-le : le règlement (CE) n° 1935/2004 concerne également les emballages. Pour eux aussi, l’Ania a mis à jour un modèle de déclaration ad hoc, en association avec le Clife(3). L’initiative a d’ailleurs commencé par là.

 

(1) FIM : Fédération des industries mécaniques.

(2) EHEDG: Fondation européenne pour la promotion de l’ingénierie de l’hygiène et la conception hygiénique des équipements ayant une section régionale en France : EHEDG France basée à Laval.

(3) Clife : Comité de liaison des industries françaises de l’emballage.


 

À SAVOIR

Le nouveau modèle de déclaration de conformité est téléchargeable sur le site internet de l’Ania, avec deux versions disponibles : l’une en français et l’autre en anglais. Pour être complet, le site web de l’Ania propose une liste de quinze questions et réponses sur la déclaration de conformité. Elle aussi a été mise à jour.

 

www.ania.net/declaration-de-conformite- concernant-les-materiels-et-equipements- au-contact-des-denrees

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Les salons Sandwich & snack show et All4pack reportés

Deux nouveaux salons dédiés à l’agroalimentaire viennent d’être reportés par leurs organisateurs. Vendredi, « en…

Dimitri Monot, responsable de l’activité ReUse de BWT. © DR
Comment Kervalis Armor recycle ses eaux usées
La société bretonne a investi dans une technologie de traitement de ses eaux usées, pour récupérer 60 mètres cubes d’eau par jour…
Damien Frerejean, responsable technique de l'usine Yoplait Vienne. © Yoplait
Yoplait valorise son énergie émise en chauffage
L’usine Yoplait de Vienne vient de signer un partenariat pour quinze ans avec Engie Solutions et la ville. 40 % de la chaleur…
Bosch Rexroth travaille sur un sol inductif qui permettra une meilleure connectivité entre les machines mobiles. © Bosch Rexroth
Vers une automatisation plus intelligente et flexible
Robots collaboratifs et machines mobiles peuvent répondre à la tendance de flexibilité des lignes de production dans les IAA,…
Ludovic de Beaurepaire, fondateur de Panier Local. © Th. G.
La crise sanitaire a dopé l’activité de Panier local
L’éditeur de logiciels pour les circuits courts a vu son activité se renforcer durant la période du confinement. Son équipe de…
[Covid-19] Claitec et Tilt-Import lancent un badge de distanciation sociale

Comment respecter les règles de distanciation physique entre les personnes, alors que la Covid-19 continue de circuler…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 58,7€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio