Aller au contenu principal

Bretagne : Boscher Volailles est « paré pour l'avenir »

Le n°1 français du poulet désossé, filiale de Glon, s'est doté d'une usine neuve et de logiciels puissants. Un investissement pour faire gagner la Bretagne.

Fruit du plus gros investissement réalisé dans l’agroalimentaire breton l’an dernier (30 millions d’euros dont 16,7 de subventions), le nouveau site de Boscher Volailles a été inauguré mercredi à Mûr-de-Bretagne, dans les Côtes d’Armor. La nouvelle usine de 9 500 m 2 côtoie l’ancienne. Elle a démarré le 23 juin et avale aujourd’hui 85 000 poulets lourds qui y sont découpés et désossés pour ressortir sous forme de filets et de viande de cuisses, d’aiguillettes, de filets doubles, de cuisses, d’ailes de pilons : 300 tonnes de viande par semaine au total.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Euronext vise la bourse italienne

Bataille en vue entre Deutsche Börse et Euronext pour le rachat de la Bourse italienne. L'opérateur boursier allemand a…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 58,7€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio