Aller au contenu principal

Bonne année à vous, les héros invisibles

Bonne année
© Pixabay

L’année 2020, marquée par une crise sanitaire d’une ampleur inédite « aura révélé des parcours exemplaires » : Marie-Corentine, l’infirmière ; Jean-Luc, chauffeur-éboueur ; Gérald, entrepreneur; Rosalie, libraire ; Romain, gendarme ; Medhi, professeur ; Wendie, footballeuse ; Mauricette, première Française vaccinée… À côté de ces prénoms égrainés le 31 décembre au soir, Emmanuel Macron aurait pu citer Sandrine, la caissière ; Michel, le conducteur de ligne agroalimentaire ; Paul, l’abatteur ou encore Marie, l’agricultrice, et Florian, le boulanger. Fin décembre, la rédaction des Marchés Hebdo s’est pliée de nouveau à l’exercice de faire ressortir des personnalités et, si nous n’avons finalement pas fait ce choix-là, nous aurions pu décerner le prix à l’ensemble des opérateurs de la filière agroalimentaire. Tous ces héros du quotidien invisibles ont continué à cultiver les champs, faire tourner les usines, acheminer les denrées, approvisionner les rayons et permettre aux Français confinés de répondre à leurs besoins alimentaires. Une mission accomplie non sans efforts, avec parfois des pics d’activité et des journées à rallonge dans les usines et sur les chaînes logistiques, y compris le week-end, suivies de période de creux et de chômage partiel. Alors que des intellectuels intervenaient sur les plateaux télévisés pour palabrer sur « le monde d’après », ces acteurs de la filière alimentaire française ont montré leur agilité à faire tourner le monde d’aujourd’hui. Un monde qui pourrait bien rester perturbé sur le long terme, face aux aléas climatiques, économiques et sanitaires de plus en plus récurrents. La crise a montré combien ces métiers étaient précieux et essentiels. Faisons le vœu qu’elle aura suscité des vocations chez les jeunes, jusque-là peu attirés par ces métiers. Julien Denormandie a défendu haut et fort la filière française depuis son arrivée rue de Varenne. Faisons aussi le vœu qu’il aura réussi à convaincre l’ensemble du gouvernement, alors que l’arrêt de la restauration la fragilise. En attendant, très belle année à vous tous, pleine de bonnes surprises, d’efforts récompensés, de projets et de belles innovations.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Transparence
[Edito] Vertus et risques de la transparence

La flambée des prix du blé tendre depuis quelques semaines renchérit le coût des aliments pour animaux. Or « les…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio