Aller au contenu principal

Armées : « une gamme négociée en commun »

Le commissaire colonel Thierry Lévrier est directeur des achats de l’Économat des Armées (EdA). L’établissement public a réformé le système d’approvisionnement alimentaire des restaurants militaires de l’Hexagone.

LM : Sous l’intitulé « Vivres en métropole », l’Économat des Armées, promu en mars 2004 centrale d’achat de la Défense, fournit des produits alimentaires aux 340 restaurants des trois armées, terre, air, mer, des hôpitaux militaires et de trois écoles de gendarmerie. Ces vivres sont pris en charges par le prestataire logistique Stef-TFE et le transporteur Geodis. Quels sont les atouts de ce fonctionnement ?

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Euronext vise la bourse italienne

Bataille en vue entre Deutsche Börse et Euronext pour le rachat de la Bourse italienne. L'opérateur boursier allemand a…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 58,7€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio