Aller au contenu principal

Année 2013 difficile pour les industriels de la charcuterie


Robert Volut, président de la Fict et Catherine Goavec, déléguée générale.
Alors que la consommation de charcuterie se maintient en France, les industriels français perdent des parts de marché au profit des importateurs.

En 2013, la consommation de charcuterie en France est restée stable (-0,4 % en volume selon Kantar World-panel). « La consommation à domicile est même en hausse de 1,2 % en volume, mais là où le bât blesse c'est sur le marché de la restauration, notamment collective, qui recule de 4,7 % », indique Robert Volut, président de la Fict (Fédération française des industriels charcutiers, traiteurs et transformateurs de viande). En 2013, les produits de marque ont gagné 0,7 % de part de marché en valeur (à 43,9 % pour 34,7 % des volumes), au détriment du discount qui passe de 17,1 % à 16,8 % (en valeur). Dans ce contexte de consommation stable, vers plus de qualitatif, les indicateurs devraient être au beau fixe pour les fabricants français.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio