Aller au contenu principal

Volaille : Vey passe dans le giron de Solexia

L'entreprise, spécialisée dans le Label et le bio, dessert essentiellement les détaillants.

L'entreprise de Haute-Loire spécialisée dans l'abattage et la découpe de viande vient d'être rachetée pour un montant non divulgué par le fonds d'investissement Solexia. Vey a été fondée en 1962 par Jean Vey. Son dirigeant actuel René Vey a souhaité changer d'activité suite à l'épisode de grippe aviaire qui a affecté durant quelques mois son volume d'affaires, sans pour autant la mettre en péril. Les repreneurs assurent que Vey fait des profits.

Une holding en cours de renforcement

Au 30 septembre 2007, l'entreprise a réalisé un CA de 6,2 millions d’euros et elle comptait 41 salariés. La structure se positionne sur le marché des détaillants avec un portefeuille de clients bouchers, charcutiers, rôtisseurs répartis en Haute-Loire, Ardèche, dans la Drôme, le Vaucluse, la Lozère, la Loire, le Cantal et le Puy de Dôme.

Avec cette nouvelle acquisition, Solexia renforce un peu plus son positionnement dans le secteur de l'agroalimentaire. En effet, le groupe détient déjà les Salaisons du Val d'Allier, reprise en 2003 et Confibio (confiture biologique) acquise en 2006.

L'activité alimentaire représente ainsi 52 % du CA du groupe (CA : 25,3 millions d’euros) et près de 45 % de son effectif avec 72 salariés. Le dirigeant de Solexia, Hervé Kratiroff affirme vouloir « réaliser 5 nouvelles acquisitions dans les 5 ans à venir. Ces entreprises devront répondre à nos critères qui sont un positionnement de niche, des produits stables de qualité, un CA de moins de 10 millions d'euros avec une dépendance clientèle et fournisseurs faibles et une localisation à moins de 3 heures de route de Lyon. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

© Biolait
La collecte de lait bio croît plus vite que la demande

Les laiteries françaises ont collecté 10 % de lait bio en plus en février 2021 qu’un an plus tôt, lorsqu’on corrige l’…

© Agence Pack
Pourquoi le groupe Avril veut céder ses activités œuf et porc
La partie industrielle d’Avril va se concentrer sur la transformation des graines oléagineuses. Le groupe va céder les œufs…
Beaucoup d'acteurs internationaux ont consulté le dossier de reprise de Soufflet, selon Les Echos. © Soufflet
Conclusion d'un accord entre InVivo et Soufflet
Le groupe InVivo va acquérir le groupe Soufflet. Les deux groupes annoncent la fin de leur période de négociation exclusive.
Bilan du marché du porc en 2020

En 2020, le marché du porc en France a été marqué par la…

Dominique Verneau, directeur de la production laitière des Laiteries H. Triballat. © C. Pruilh - Réussir
Rians veut revaloriser le prix du lait
Le fabricant de produits laitiers veut renforcer la durabilité de son modèle, tant sur l’amont agricole que sur la partie…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio