Aller au contenu principal

Volaille : un bilan correct pour le premier semestre

Depuis le début de l’année, les prix progressent en poulet, mais reculent pour la dinde. Nos exportations tendent à se replier, tandis que la consommation intérieure se maintient. De côté des œufs, les cours se sont redressés au mois d’août et les perspectives sont plutôt optimistes.

Jeudi s’est tenu le dernier conseil spécialisé volaille de chair de l’Ofival. Cette réunion a été l’occasion de faire le point sur l’évolution de la production, des échanges et de la consommation depuis le début de l’année.

Repli des abattages de dindes et de poulets

Au 1er semestre 2005 par rapport à 2004, les mises en place de poulet et de canard à rôtir sont en hausse de 0,8% et +17,1% respectivement. Des baisses sont observées pour les pintadeaux (- 3,9%) et les dindonneaux (- 8,8%).

Sur les 7 premiers mois de l’année, les abattages de poulets et de dindes sont en repli par rapport à 2004. En poulet, la production a reculé de 2,8% en tête et de 3,7% en tonne. Le poids moyen des animaux abattus apparaît donc en légère baisse. En dinde, la tendance est opposée. Les abattages ont reculé de 12,6% en tête, contre seulement 9,4% en volume. Le poids moyen est donc en hausse.

Les abattages de canards à rôtir et de pintades ont progressé respectivement de 5,0%et 3,6%.

Stabilité des achats des ménages

Selon l’Ofival, sur les 5 premiers mois de l’année, nos importations de viande de poulet ont progressé de 20,2% par rapport à la même période de 2004. Elles ont augmenté en provenance des états membres de l’Union (+ 18,8%, soit 13.200 tec), et des pays tiers (+ 34,6%, soit + 2.400 tec). Nos importations de dinde ont, quant à elles, gagné 3,3% (soit 400 tec). Elles ont diminué en provenance de l’Union (- 12,2% ou 1.100 tec), mais elles ont nettement augmenté en provenance des Pays tiers (+ 52,1% ou + 1.500 tec).

L’Ofival parle d’une progression de nos envois de viande de poulet (+ 6,4%) sur les 5 premiers mois de l’année, dont + 16,5% vers l’Union. La Belgique, le Royaume-Uni et l’Allemagne ont été nos principaux débouchés. Nos exportations de dinde se sont repliées de 16%, dont -9,2% vers l’UE et – 25,4% vers les Pays tiers.

Selon Secodip, les achats des ménages en volaille sont stables (+ 0,3%) sur 52 semaines se terminant le 7 août par rapport à la même période de 2004. La baisse de la consommation est d’actualité pour la dinde (- 3,0%), la pintade (-4,4%) et le poulet (- 0,9%). En revanche, les ventes en élaborés de volaille (+6,7%) et en canard (+ 10%) se portent plutôt bien.

La production d’œufs est prévue en repli

Les cours des œufs calibrés se sont redressés fin août. La rentrée s’approchant, et les retours de vacances s’étalant sur plusieurs semaines, la demande est restée soutenue. Parallèlement, l’offre est apparue plus raisonnable, voire insuffisante en petits calibres. Les cours ont donc significativement augmenté, retrouvant ainsi un niveau plus satisfaisant qu’en 2004. En semaine 35, la moyenne des calibres L et M atteignait 5,45 euro/100 œufs, contre 3,54 euro/100 œufs il y a un an !

Selon Agreste, sur les 24 premières semaines de 2005, le nombre de poulettes mises en place à un jour a diminué de 2,0% par rapport à l’an dernier. La production est donc prévue en repli de 1,8% sur les 11 premières périodes de l’année.

Si une baisse de la production est bel et bien observée, et si parallèlement, la demande ne se dégrade pas, il est possible de retrouver un marché plus sain en fin d’année.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Avril
Le groupe Avril victime d'une cyberattaque [mis à jour]
Le groupe Avril a été victime d'une cyberattaque le 3 novembre. Toutes les entités sont touchées.
Les sites Arrivé en Vendée en grève
Les sites Arrivé Maître Coq en vendée se mettent en grève, ce 4 novembre, à l’appel en intersyndicale de la CFDT, accompagnée de…
A quoi peut-on s’attendre sur le marché du porc en 2022 ?
Cours bas et coûts de production en hausse, les prévisions de l'Ifip sont peu optimistes pour la filière porcine.
[MàJ] Viande bovine : exportations records du Brésil vers la Chine malgré un embargo
Les achats de viande bovine brésilienne par la Chine en septembre ont atteint des records, mais ils devraient rapidement s'…
Lait infantile : fin de l’eldorado chinois
Les importations chinoises de lait infantile marquent le pas, entre la baisse de la natalité et une offre locale qui a su…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio