Aller au contenu principal
Font Size

Viandes du père Joffrois redresse la barre après un mauvais départ


> Yves Joffrois, directeur de la PME créée fin 2012.
En redressement judiciaire, la société des Viandes du père Joffrois (Pierrefort, Cantal) cherche un nouveau souffle.

Fondée le 26 décembre 2012, la PME Viandes du père Joffrois espérait de belles retombées du contrat d'approvisionnement des « Bistrot du boucher » en viande bovine issue de races à viande. La société a investi 350 000 euros dans l'outil de production, en partenariat avec la coopérative d'éleveurs Elvea qui détient 4 % du capital. Pourtant, l'exercice 2013 est en déficit de 600 000 euros et la société a été placée en redressement judiciaire le 6 février 2014. L'atelier a recours au chômage partiel et doit à ce jour 290 000 euros aux éleveurs. En cause : l'augmentation de 26 % du coût des matières premières en neuf mois, répercutée sur les ventes à 14 %. « Dans ma famille, je suis la troisième génération de bouchers et je n'ai jamais vu ça. Ce problème de marge est apparu dès la création de la société.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Restructuration chez Pret A Manger, 1000 emplois menacés

La chaîne de restauration rapide Pret A Manger a annoncé hier fermer définitivement 30 de ses sites et réduire ses…

« L’écologie doit être un moteur essentiel du plan de relance »

« L’Ecologie doit être un moteur essentiel du futur plan de relance » et « l’affaire de tous les membres du…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 58,7€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio