Aller au contenu principal

Une rafale de prévisions

Prévisions et estimations arrivent en rafale, dans une semaine marquée par une forte volatilité. Le rapport du département américain de l’Agriculture a provoqué un mouvement haussier, sur fond d’estimations en baisse des stocks américains de blé et de maïs.

Période du 28 mars au 3 avril. Les marchés céréaliers ont fait montre d’une grande volatilité depuis la semaine dernière, hausses et baisses se succédant d’un jour à l’autre. Le dernier grand mouvement de prix est dû à la publication des rapports du département américain de l’Agriculture (USDA) du 30 mars, qui se sont révélés profondément haussiers, notamment en raison des estimations en baisse des stocks américains de blé et de maïs, celui de maïs étant annoncé à 152,6 millions de tonnes (Mt), 8 % de moins que l’an dernier, et celui de blé passant de 38,8 Mt à 37,2 Mt. Le stock de soja se singularise par son augmentation (lire page voisine). En revanche, les prévisions de semis sont revues en hausse de 3 % pour le blé à 22,6 millions d’hectares (Mha) en 2011 et surtout pour le maïs qui progresse de 4 % en approchant le record de… 1937, avec 38,8 Mha. La progression des surfaces ne compense pas la baisse des stocks dans la formation des cours.

Les dégâts du gel profiteraient au maïs

Prévisions et estimations arrivent en rafale. Après l’USDA, et avant le CIC, ce sont le Copa-Cogeca (coopératives) et le Coceral (négoce) qui avaient publié leurs chiffres, faisant apparaître une hausse de la sole céréalière dans l’Union européenne à 27 : 56,57 Mha contre 55,45 en 2011, tandis que la production régresserait légèrement avec 280,8 Mt contre 283,3 en 2011. La surface consacrée au blé tendre resterait proche des 23 Mha, mais la production reculerait de près de 3 Mt à 126,7 Mt ; les surfaces françaises de blé sont estimées à 4,8 Mha contre 5 Mha, et la production se maintiendrait à 34 Mt grâce à un rendement de 70,9 qx/ha contre 67,8 en 2011. Les surfaces consacrées au maïs dans l’UE à 27 progresseraient de 8,8 à 9,1 Mh, mais les rendements sont revus en baisse à 68,1 qx/ha contre 72,9 en 2011, d’où une récolte en net repli à 62,1 Mt contre 64,7. La production française baisserait de quelque 320 000 t à 22,4 t.
L’AGPM note que les semis en France  (80 % réalisés en Poitou-Charentes) se déroulent dans des conditions climatiques favorables, même si la sécheresse actuelle ralentit l’avancée des travaux ; mais les pluies sont attendues. Les dégâts du gel sur les céréales d’hiver devraient profiter au maïs et augmenter sensiblement les chiffres ci-dessus.
Le Conseil international des céréales (CIC), dont nous analyserons plus finement dans notre prochaine chronique le rapport paru le 2 avril, procède aux premières projections chiffrées pour la campagne 2012-2013. La production mondiale de blé y est estimée à 681 Mt contre 696 cette campagne et le stock régresserait de 2 Mt à 208 Mt. La production de maïs atteindrait un niveau exceptionnel de 900 Mt, contre 864 Mt cette campagne et, pour la première fois depuis longtemps, dépasserait une consommation prévue à 893 Mt (871 Mt cette campagne), permettant une amélioration du stock final à 129 Mt contre 122, cette année.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Cooperl reprend l’ancien abattoir GAD
Cooperl Arc Atlantique (Lamballe, Côtes d’Armor) a annoncé vendredi soir 2 avril la signature d’un accord par lequel il se porte…
Du Simplement bon au Bio le responsable, Fleury Michon déploie une série d'arguments répondant à toutes les attentes. © Fleury Michon
Jambon : Fleury Michon revoit sa segmentation pour détrôner Herta
Le prix, le goût et l’engagement sociétal sont les trois attentes saillantes de consommateurs de jambon, selon la nouvelle équipe…
Bernard Boutboul, président de Gira Conseil, s'attend à une ruée dans les restaurants pour leur réouverture. © Adrien Olichon sur Unsplash
Perspectives optimistes pour la restauration post-Covid
Les derniers mois ont été éprouvants pour la restauration, mais le secteur n’a pas autant reculé qu’on aurait pu le craindre,…
La France possède les plus grandes surfaces de légumes secs bio dans le monde

Avec près de 131 070 hectares de surfaces de légumes secs cultivées en agriculture biologique en 2019, la France se hisse à la…

Le grossiste bio Relais Vert ouvre un nouvel atelier de conditionnement
Relais Vert poursuit sa croissance avec l’ouverture de Bilodev, un nouvel atelier de conditionnement 100% dédié aux produits…
Avril veut vendre les oeufs Matines et ses activités de transformation animale
Portant de nouvelles ambitions, notamment vers les protéines végétales, le groupe Avril annonce vouloir céder les œufs Matines et…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio