Aller au contenu principal

Thomas Dillon Corneck

Gilles Charpentier ayant quitté son navire le 31 mars, Thomas Dillon Corneck, 51 ans, a été promu à la direction générale de Meralliance (170 M€ de CA) le 1er avril, reportant directement à Élisabeth Fleuriot DG de Thaï Union Europe (Petit Navire, Parmentier, John West, Mareblu...). Nommé en juin 2015 DG délégué, l'ex-patron des Délices du palais et ex-PDG de Gelmer/Pickenpack Europe, spécialisé dans les poissons surgelés MDD, a bénéficié d'une période de dix mois de copilotage. L'avantage du monde des actionnaires asiatiques que Thomas Dillon Corneck avait déjà connu avec Pacific Andes : « ils se donnent du temps », confie-t-il. Et entre Gilles Charpentier et lui, le courant a mis moins de 48 heures à passer. Les deux dirigeants se sont vite trouvé des points communs comme un passage chez Cogesal-Miko (où Thomas Dillon Corneck a été directeur clients nationaux RHD). Si avec la nouvelle direction et la reprise par Thaï Union en 2014, un changement de culture s'opère pour le spécialiste des poissons fumés sous MDD, « ce sera sans casser le business model lié à sa réactivité et sa capacité à être innovant et responsable », précise le DG. « L'ADN de Meralliance c'est d'avoir toujours un cran d'avance, ça doit perdurer ». Sa priorité du moment : répercuter les hausses des prix du saumon. À moyen terme, il s'agit de s'inscrire en ligne avec l'agenda de Thaï Union, à savoir doubler de chiffre d'affaires en quatre ans. Comment ? Par la croissance organique et l'innovation, soutenues par un centre créé à Bangkok il y a un an et comprenant 70 chercheurs.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

 © Biolait
La collecte de lait bio croît plus vite que la demande

Les laiteries françaises ont collecté 10 % de lait bio en plus en février 2021 qu’un an plus tôt, lorsqu’on corrige l’…

 © Agence Pack
Pourquoi le groupe Avril veut céder ses activités œuf et porc
La partie industrielle d’Avril va se concentrer sur la transformation des graines oléagineuses. Le groupe va céder les œufs…
Le grossiste bio Relais Vert ouvre un nouvel atelier de conditionnement
Relais Vert poursuit sa croissance avec l’ouverture de Bilodev, un nouvel atelier de conditionnement 100% dédié aux produits…
Avril veut vendre les oeufs Matines et ses activités de transformation animale
Portant de nouvelles ambitions, notamment vers les protéines végétales, le groupe Avril annonce vouloir céder les œufs Matines et…
Beaucoup d'acteurs internationaux ont consulté le dossier de reprise de Soufflet, selon Les Echos. © Soufflet
Conclusion d'un accord entre InVivo et Soufflet
Le groupe InVivo va acquérir le groupe Soufflet. Les deux groupes annoncent la fin de leur période de négociation exclusive.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio