Aller au contenu principal

Projet TJB : La Corrèze veut engraisser ses broutards


> 200 à 300 bestiaux pourraient être engraissés localement.
Face à une filière italienne qui s'essouffle, la FDSEA de Corrèze a un projet : TJB. Il s'agirait d'engraisser les broutards sur place pour produire de très jeunes bovins.

Chaque année, quelque 37000 broutards quittent la Corrèze pour l'Italie. Ces veaux de 7 à 8 mois y sont engraissés durant près d'un an pour produire une viande rouge à destination du marché européen. Mais, depuis quelques années, ce débouché est en perte de vitesse. « Moins 2 à 3 % par an, femelles et mâles confondus », précise Gilles Lavergne, président de la section bovine de la FDSEA de Corrèze. Dans cette perspective, il avance l'idée de mettre en place une production d'animaux de 12 mois – avec une viande un peu plus rosée. L'abattage et la transformation se feraient localement. Une partie de la production serait orientée vers le marché des collectivités (cantines scolaires, maisons de retraite…) via le dispositif Agrilocal 19.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Euronext vise la bourse italienne

Bataille en vue entre Deutsche Börse et Euronext pour le rachat de la Bourse italienne. L'opérateur boursier allemand a…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 58,7€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio