Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitterLinkedin

Porcelets : ferme orientation des tarifs

Porc : Les tarifs du porc charcutier restent fermement orientés en ce début de semaine. La France, avec une semaine de cinq jour, devrait afficher des besoins en abattage réguliers, contrairement à certains de ses voisins européens. Selon le Marché du porc breton, “ le nombre de jours d’abattage n’est pas tout mais il est très influent. ” Aussi, les disponibilités modestes et en léger repli, ont-elles limité les approvisionnements des abattoirs, permettant au prix de base 56 TMP de progresser de 0,7 centime lundi à Plérin.

Porcelets : Les besoins en porcelets restent présents et les disponibilités limitées. Les prix oscillent entre ferme maintien et légère hausse. De leur côté, les indices FNP-FNCBV ont poursuivi leur raffermissement dans le sillage des tarifs du porc charcutier. La semaine dernière, la hausse était de 9 centimes en 25 kg et de 1,7 euro en 8 kg.

Découpe : Peu propices à la consommation de charcuterie, les quatre semaines se terminant le 23 mars ont enregistré une baisse des achats de 1,5 % par rapport aux quatre semaines précédentes, selon FranceAgriMer-Kantar Worldpanel. Par rapport à la même période de 2013, en revanche, les achats étaient en hausse (+2,4 %), malgré des prix qui renchérissaient (+1,1 %). La tendance était plus marquée en viande de porc fraîche, les achats reculant de 4,6 % d’une période sur l’autre, alors qu’ils gagnaient 6,8 % comparés à la même période un an plus tôt.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Les importations chinoises ont presque triplé en mars, mais la concurrence sur le marché s’intensifie. © DR
Porc : une concurrence renforcée par le Covid-19
Si les importations chinoises de porc ont presque triplé en mars, la concurrence sur le marché s’intensifie, et ce, d’autant plus…
Variations des effectifs de vaches des principaux produtions de l'UE
Recul de la production de l’UE en 2020
Les perspectives restent moroses sur le marché européen de la viande bovine. Pâtissant du recul des cours et des effectifs, la…
Porc : la baisse de production américaine, positive pour les envois de l’UE vers la Chine ?

Avec la pandémie du Covid-19, au moins six grands abattoirs américains ont fermé leurs portes en avril. Les abattages…

Jeunes bovins : le retard d’abattage s’accroît

Face à une demande morose, les abattages de…

 © Vyashini Chokupermal
[Corvid-19] Porc : recours à l’euthanasie face à la morosité du marché aux États-Unis

Confrontées à la baisse d’activité du secteur porcin (d’environ 30 % à 40 %) et à la…

charcuterie
[Confinement] Charcuterie : un marché hétérogène

En mars, les achats de charcuterie des ménages ont progressé de 7,4 % sur un an tandis que les prix sont restés stables…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 58,7€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio