Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitterLinkedin

Porc : la stabilisation des cours se confirme

Porc : En cette période de l’année, la tendance est habituellement à la hausse des tarifs du fait de la baisse saisonnière de la production, rappelle-t-on au Marché du porc breton, mais les aléas commerciaux avec la Russie changent la donne. En France, selon Plérin, entre prudence de la demande et tassement de l’offre, les échanges sont fluides, permettant un maintien (+0,5 centime) du prix de base 56 TMP.

Porcelets : L’ambiance sur le marché français reste sous l’influence des incertitudes qui planent en aval de la filière. La prudence reste de mise du côté de la demande. Néanmoins, l’offre en amont n’est pas excessive, ce qui limite voire empêche une baisse marquée des cours.
Le manque de lisibilité en aval de la filière se répercute sur les indices FNP-FNCBV. La semaine dernière, ils s’affichaient en repli de 6 centimes en 25 kg et de 1,06 euro en 8 kg.

Découpe : Selon la Commission, l’Union européenne a exporté un peu moins de 3,1 millions de tonnes de viande en 2013, soit 0,9 % de plus qu’en 2012. A noter que la plus forte progression a été observée vers les Philippines (+38 % à 101 167 tonnes). A l’inverse, la tendance était au net repli des ventes à la Corée du Sud (-25 % à 103 055 tonnes) et la Biélorussie (-29 % à 87 585 tonnes).
Avec 747 210 tonnes expédiées —soit autant qu’un an plus tôt—, la Russie est restée le principal débouché de l’Union, suivi de la Chine (665 495 tonnes, +13 % en un an) et de Hong Kong (387 153 tonnes, +2 %).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Gros bovins : chute des abattages

En mars, les abattages français de gros bovins se sont repliés de 5,7 % en têtes et de 3,3 % en poids en comparaison à l…

Les importations chinoises ont presque triplé en mars, mais la concurrence sur le marché s’intensifie. © DR
Porc : une concurrence renforcée par le Covid-19
Si les importations chinoises de porc ont presque triplé en mars, la concurrence sur le marché s’intensifie, et ce, d’autant plus…
Variations des effectifs de vaches des principaux produtions de l'UE
Recul de la production de l’UE en 2020
Les perspectives restent moroses sur le marché européen de la viande bovine. Pâtissant du recul des cours et des effectifs, la…
 © Vyashini Chokupermal
[Corvid-19] Porc : recours à l’euthanasie face à la morosité du marché aux États-Unis

Confrontées à la baisse d’activité du secteur porcin (d’environ 30 % à 40 %) et à la…

 © Jean-Pierre Bazard
Porc : +12 % pour les exportations de l’UE en 2020

La Commission européenne prévoit une croissance annuelle de 12 % des exportations de viande porcine de l’UE en 2020. En…

Porc : boom des envois américains vers la Chine au 1er trimestre

Au premier trimestre 2020, les importations chinoises de viande fraîche et congelée ont bondi de 177,6 % sur un an…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 58,7€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio