Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitterLinkedin

Pesticides : des associations interpellent les supermarchés

Plusieurs associations ont interpellé mardi la grande distribution pour qu’elle bannisse de ses rayons de fruits et légumes les pesticides perturbateurs endocriniens et qu’elle mette en place des étiquetages pour mieux informer leurs clients. Une dizaine de militants de l’association Générations Futures, à l’origine de cette opération avec le Réseau environnement santé et Agir pour l’environnement, ont manifesté hier devant l’entrée d’un hypermarché de Bagnolet à l’occasion de la « semaine des alternatives aux pesticides » organisée en France jusqu’au 30 mars. Pour Générations futures, la grande distribution a « un pouvoir important pour agir », par exemple en prévoyant dans « ses cahiers des charges à destination des producteurs qu’ils s’engagent à ne pas utiliser des pesticides » suspectés d’être perturbateurs endocriniens ou en mettant en place des étiquetages dans les rayons pour prévenir les populations vulnérables (femmes enceintes, enfants).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

La Cour des comptes veut « rapprocher » la MSA du régime général

La Mutualité sociale agricole (MSA) est « en déclin structurel » et sa gestion est « insuffisamment…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 58,7€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio