Aller au contenu principal

Ovins : baisse du cheptel des reproductrices

Fin 2004, les enquêtes cheptel ont noté le repli du cheptel européen de reproductrices ovines. Cette diminution des effectifs n’est pas sans conséquence sur la production de l’Union en ce début d’année 2005.

Jeudi 26 mai s’est tenu le dernier conseil spécialisé ovin de l’Ofival. Après être revenus sur l’évolution du cheptel européen des reproductrices, les professionnels ont évoqué la question de l’offre dans l’Union européenne. Ces deux thèmes étaient d’ailleurs abordés dans la dernière tendance de l’Institut de l’élevage.

Baisse des effectifs des reproductrices en Europe

Selon l’Ofival et l’Institut de l’élevage, les dernières enquêtes cheptel, réalisées fin 2004, ont mis en évidence une baisse importante du cheptel des reproductrices en France, mais aussi dans les autres pays de l’Union européenne.

Pour l’UE à 25, le nombre total d’ovins était de 89,33 millions de têtes, soit 0,4 % de moins qu’en 2003. Les brebis et agnelles saillies diminuaient de 1,6 %, soit - 1,056 millions de têtes.

Selon l’Institut de l’élevage, l’UE à 15 a perdu 1,2 million de femelles reproductrices. L’Ofival précise que pour l’Espagne, ce repli s’est élevé à 4,9 % (- 903.000 têtes), conséquence de la fièvre catarrhale qui s’est déclarée dans le sud du pays. Nos voisins espagnols se voient ainsi attribuer le record du plus fort repli, le recul de leur cheptel représentant tout de même près de 75 % de la baisse totale du cheptel européen.

En Irlande, le recul a atteint 5,7 %, soit 208.000 têtes. En France, le nombre de brebis a diminué de 1,2 % (84.000 têtes) en 2004 par rapport à 2003. Les opérateurs notent des replis modérés pour la Grèce (- 0,8 %, soit - 54.000 têtes) et l’Allemagne (- 1,8 %, soit 30.000 têtes).

En revanche, une hausse des effectifs était notée pour l’Italie (+ 100.000 têtes). De même, les troupeaux des dix nouveaux états membres ont augmenté de 9,4 % (+ 174.000 têtes), dont + 13, 8 % (+ 132.000 têtes) pour la Hongrie. Notons tout de même que le troupeau polonais reculait de 3,4 %, soit de 7.000 têtes.

Hausse de la production au premier trimestre

Selon l’institut de l’élevage, avec moins de reproductrices en activité, la production pour 2005 de l’UE est attendue en baisse de près de 3 % avec des abattages d’ovins qui seraient inférieurs à 1,8 million.

Par contre, selon l’Ofival, l’offre en 2005 dans l’UE à 25 serait peu différente de celle de 2004, les baisses notées dans certains pays étant compensées notamment par la progression de la production néerlandaise, britannique et par celle de la plupart des nouveaux états membres.

En ce début d’année, la production de nombreux pays est en nette progression.

En Irlande, la mise en place du découplage totale des aides directes a eu des conséquences sur la production d’ovin au premier trimestre 2005. Selon l’Institut de l’élevage, les abattages ont en effet progressé de 26 % en trois mois, et même de 52 % selon l’Ofival pour les quatre premiers mois de l’année.

Cette forte hausse provient de la nette augmentation des réformes de brebis. L’Irlande n’est pas le seul pays concerné. Le Royaume-Uni se retrouve dans la même situation. Au premier trimestre, sa production a atteint 75.000 tonnes, soit 7 % de plus qu’à la même période de 2004.

Sur les 6 premiers mois de l’année, la production française devrait diminuer de 1,3 % par rapport à la même période de 2004.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Les abattages de vaches reculent depuis 2016.
(Mis à jour) Les cotations Gros Bovins Entrée Abattoir évoluent
Un arrêté visant à faire évoluer les cotations des Gros Bovins Entrée Abattoir vient d’être publié au JORF.
Inflation-Egalim 2 : les 4 enseignements principaux du rapport du Sénat
Dans un rapport publié le 19 juillet, la commission des Affaires économiques du Sénat n’a pas constaté de « phénomène massif de…
[Guerre Ukraine Russie] Quels pays limitent leurs exportations agricoles ?
Plusieurs pays ont mis en place des embargos temporaires sur l’exportation de certains produits agricole dans un contexte de…
La FNSEA appelle la distribution à augmenter le prix du lait
Sur Franceinfo, Christiane Lambert a appelé la distribution à augmenter les prix du lait. Elle a aussi rappelé que la sécheresse…
Preview image for the video "Bienvenue chez Le Gaulois".
Pourquoi L214 s’attaque de nouveau à la marque Le Gaulois de LDC
L’association antispéciste s’attaque de nouveau à l’entreprise bretonne pour l’inciter à signer le European Chicken Commitment.
SVA Jean Rozé arrête l’abattage rituel
Depuis le 1er juillet, la filiale d’Agromousquetaires SVA Jean Rozé a arrêté les abattages rituels, qui concernaient…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio