Aller au contenu principal

Œufs : la fermeté se confirme

La période est loin d’être la plus agréable pour les entreprises d’ovoproduits. Les prix négociés en début d’année avec les entreprises utilisatrices d’ovoproduits et les détaillants sont bien en dessous de la réalité du marché. Et les volumes écoulés sont plus faibles qu’à l’accoutumée, ne permettant pas de compenser le manque à gagner. Ce dernier est chaque jour plus important et certains opérateurs commencent à s’inquiéter pour la santé économique de leur entreprise. Il faut dire que l’ampleur de la hausse des prix des œufs tout-venant est assez surprenante mais se justifie par la faiblesse de l’offre européenne, à laquelle s’ajoute une assez bonne tenue de la consommation.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Euronext vise la bourse italienne

Bataille en vue entre Deutsche Börse et Euronext pour le rachat de la Bourse italienne. L'opérateur boursier allemand a…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 58,7€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio