Aller au contenu principal
Font Size

Nutrition : place à l'éducation

Et c'est reparti : chaque été, à la veille du projet de loi de Financement de la Sécurité sociale, l'industrie agroalimentaire se retrouve dans le viseur du gouvernement. Le candidat François Hollande avait promis à l'Ania qu'il n'instaurerait pas de taxe nutritionnelle. Cette année, il n'est en effet pas tant question d'imposition que de mise en place d'étiquetage préventif dans le cadre de la future loi de Santé. « Il n'y aura aucune mesure de fiscalité », a assuré Marisol Touraine, la ministre de la Santé, le 19 juin, lors de la présentation de l'état d'esprit de son texte qui sera au programme d'un conseil des ministres de la rentrée. Son idée : « inscrire la prévention comme un socle de la politique de santé ». Le gouvernement cherche notamment à réduire le nombre de diabétiques en France, qui s'élève déjà à 3,5 millions. Comment ?

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

[Edito] Tendance à la frugalité ?

Huit semaines de confinement ont conduit les Français à se recentrer sur leurs besoins vitaux (manger, dormir, prendre…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 58,7€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio