Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitterLinkedin

MESSAGE ABONNES IMPORTANT

Afin d'être sûr de recevoir nos futures publications quelle que soit l’évolution de la situation sanitaire, activez votre compte numérique au plus vite en complétant vos informations.

J’active mon compte numérique

Lutte contre l'obésité : l'Ania reprend la parole en TV


> Dans les spots, des enfants acceptent de relever les « défis d'Alfridge » en cuisine.

Mardi 13 décembre au sein de l'école Ferrandi à Paris, jeunes acteurs, parents, équipe de l'Ania et Christine Kelly, membre du CSA, étaient rassemblés pour le lancement de la nouvelle série pédagogique « les défis d'Alfridge ». Dans le cadre de la charte initiée par le CSA en 2009 et renouvelée pour cinq ans en janvier 2014, ces programmes courts s'intègrent aux actions de lutte contre l'obésité initiées par les industriels de l'agroalimentaire. Après « Trop la pêche » créé en 2010, cette série composée de neuf épisodes s'adresse aux enfants de 8 à 12 ans et à leurs parents. L'idée : « montrer que cuisiner équilibré peut être simple et très fort », a expliqué Jean-Philippe Girard, président de l'Ania. Les spots conçus par l'Agence Link Up et réalisés par Duoprod s'inspirent des épreuves dites « du garde-manger » des concours culinaires télévisés. Le pitch : deux enfants acceptent de relever le défi d'épater copains et parents avec une recette de cuisine (à base de sardine, de betterave, d'œuf ou encore de pomme), le tout sous le coaching d'un personnage fictif en forme de réfrigérateur : « Alfridge ». Les quatre premiers épisodes ont été lancés à la veille de Noël sur les trente-six chaînes signataires de la charte. « On parle de fracture nutritionnelle, de fracture sociale, mais une fracture ça se soigne », lance le président de l'Ania. Rappelant que 30 chartes nutritionnelles ont déjà été signées, il souligne les efforts, en matière de recettes, réalisés par les IAA. « Ce qui est bien, c'est le bon dosage dans la recette ». Alors que le règlement européen Inco vient d'être mis en application, le président de l'Ania estime que les professionnels vont devoir mieux expliquer les aliments. « On travaille sur la portion, la fréquence et le moment de consommation », rappelle-t-il.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Alerte sur les retards de paiement

« En tant que médiateur des entreprises, j'ai reçu en une semaine l'équivalent de deux mois de saisine. C'est-à-dire…

25 ordonnances présentées en conseil des ministres

Hier en Conseil des ministres, Edouard Philippe a présenté les…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 58,7€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio