Aller au contenu principal

[Edito] Les idées de 150 citoyens

La Convention citoyenne pour le climat a rendu dimanche ses propositions pour lutter contre le réchauffement climatique. Les 150 citoyens qui la composent seront reçus le 29 juin par Emmanuel Macron pour leur apporter de premières réponses, alors que le président prépare un plan de reprise. Il est possible que certaines des propositions fassent l’objet d’un référendum. Si celles qui font le plus parler sont la réduction du temps de travail à 28 heures (finalement rejetée par la convention elle-même) ou l’abaissement de la vitesse à 110 km/h sur l’autoroute, nombre de propositions concernent l’alimentation. Et certaines, si elles sont adoptées par le gouvernement, pourraient avoir une incidence non négligeable. Parmi les plus fortes : la mise en place d’un étiquetage obligatoire du degré de transformation des produits et la taxation des produits ultra-transformés ; l’augmentation de la taxe générale sur les activités polluantes (TGAP) ; passer à un choix végétarien quotidien dans les self-services dès 2022 ou encore proposer un bonus de 10 centimes par repas pour les petites cantines bios et locales pour les aider à absorber le surcoût les trois premières années de leur transition. Parmi celles qui ont peu de chance de déboucher, mais qui méritent d’être signalées : assurer la présence de la DGCCRF dans les négociations commerciales pour « obliger à la transparence les entreprises agroalimentaires et les centrales d’achats », « interdire la publicité sur les produits proscrits par le PNNS » ou encore « interdire progressivement l’usage des auxiliaires de production et des additifs alimentaires sous 5 ans ».

À l’aube d’une crise économique qui s’avère très importante, une mesure sociale pourrait aussi retenir l’attention. Il s’agit de la mise en place de chèques alimentaires pour les plus démunis à utiliser dans les Amap ou pour des produits bios.

Les professionnels de l’agroalimentaire pourront voir dans ces idées de nouvelles contraintes en germe à contrecarrer rapidement. Mais attention, elles méritent un minimum de considération (même si la représentativité des 150 citoyens peut poser question) et peuvent anticiper des attentes sociétales.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Que mangerons-nous demain?
[Edito] Que mangerons-nous demain ?

À quoi ressemblera le monde d’après ? Pendant le confinement, nombre d’experts et éditorialistes se sont essayés à ce…

Coronavirus
[Edito] Victimes collatérales de la Covid-19

La seconde vague de Covid-19 est là, et l’annonce du couvre-feu pour une partie de la France constitue un nouveau coup…

Négociations commerciales
[Edito] Il n’y aura pas de guerre des prix !

« Il n’y aura pas de guerre des prix », lâche Michel-Édouard Leclerc lors du fameux congrès LSA Stratégies…

Pac verte
[Edito] La Pac sera plus verte

La semaine dernière, le Conseil européen puis le Parlement européen ont adopté leurs positions pour la future Pac pour…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio