Aller au contenu principal
Font Size

Les charges des exploitations laitières repartent à la hausse

© Idele

Le prix du panier de charges typiques d'un élevage laitier augmente début 2018, tiré par la flambée du coût de l'énergie et la remontée des prix des aliments. « L'évolution sur un an est de + 3,6 % (mai 2018 vs mai 2017) avec + 16,8 % pour l'énergie et + 3,3 % pour les aliments achetés sachant que ces deux postes représentent respectivement 8 % et 32 % du panier de charges », explique Mélanie Richard, chef du service économie au Cniel. D'autres postes sont également orientés significativement à la hausse comme les produits et services vétérinaires (+ 3,3 % - 7 % du panier). En revanche, les engrais et amendements ne montrent pas d'évolution. Le prix du lait en mai 2018 reste quasi égal de son côté à celui de mai 2017 : - 0,3 % pour le lait conventionnel (306 euros/1 000 l) et + 0,9 % pour le lait toutes qualités confondues (321 euros/1 000 l). « La météo chaude et sèche dans certaines régions inquiète sur les capacités à nourrir les vaches au pâturage et à constituer des stocks de fourrages suffisants. Par ailleurs, les rendements céréaliers français sont en baisse avec une qualité plutôt améliorée et l'offre mondiale de céréales est elle aussi attendue en baisse pour 2018-2019. Un contexte qui pourrait peser encore plus sur le poste alimentation », constate l'économiste.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Ingrédients laitiers : de nouveaux signes d’équilibre

Après s’être stabilisés en avril, les cours des produits laitiers ont rebondi en mai, témoignant d’une certaine reprise…

 © Tel: 06 07 33 72 57
Vers un recul de 4 % des échanges mondiaux en 2020

Dans son dernier rapport sur les perspectives alimentaires, la FAO prévoit une baisse des échanges commerciaux de…

En 2018, la moitié des produits laitiers bios achetés étaient des produits sous MDD, selon le panel Kantar © F. Thery
Lait bio : une troisième vague de conversion sous contrôle
Avec une croissance à deux chiffres, la production de lait bio s’est envolée ces dernières années. Cet afflux de lait, bien…
 © Stephane Leitenberger
Beurre : un marché un peu plus serein

La cotation Atla du beurre cube sur le marché sport fait preuve de stabilité depuis fin mai. « Le marché du beurre a…

Les fromages AOP d’Auvergne misent sur la saison estivale et sur la réouverture des restaurants pour retrouver une consommation d’avant crise. © CIF
« Notre objectif : retrouver des chiffres d’avant-crise »
Les fromages AOP d’Auvergne ont souffert pendant la pandémie de coronavirus. Confrontées à l’effondrement de la demande, les…
Déficitaire en lait, la Chine a importé pour 10,7 milliards d’euros de produits laitiers en 2019. © Virginie Pinson
La dynamique laitière se poursuit en Chine
Relancée en 2019, la production laitière chinoise devrait poursuivre sa croissance à moyen terme, portée par une demande…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 58,7€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio