Aller au contenu principal
Font Size

Le pôle traiteur donne encore du fil à retordre à LDC


> Le pôle traiteur, qui représente 15 % des volumes de LDC, enregistre un résultat négatif à - 2,3 millions d'euros.
Si Marie gagne des points sur le frais, en surgelés, les volumes restent insuffisants pour l'industriel qui a aussi dû revoir l'organisation de son activité sandwich.

Dans un contexte de consommation en recul, LDC vient d'annoncer des résultats satisfaisants au premier semestre 2014/2015, avec un chiffre d'affaires en recul de 0,5 % et des volumes en légère progression de 1,3 %. Le pôle volailles France s'est particulièrement bien porté avec un résultat opérationnel courant en hausse de 32 % à 63,8 millions d'euros (soit un taux de marge opérationnelle courante de 5,7 %). En revanche, le pôle traiteur, qui représente 15 % des volumes de LDC, enregistre toujours un résultat négatif à - 2,3 millions d'euros (contre - 3 M€ au premier semestre 2013/2014). « Gros point de satisfaction : en volume nous avons progressé de 5,9 % (+2,4 % en valeur) », commente Denis Lambert, président-directeur général de LDC.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Restructuration chez Pret A Manger, 1000 emplois menacés

La chaîne de restauration rapide Pret A Manger a annoncé hier fermer définitivement 30 de ses sites et réduire ses…

« L’écologie doit être un moteur essentiel du plan de relance »

« L’Ecologie doit être un moteur essentiel du futur plan de relance » et « l’affaire de tous les membres du…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 58,7€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio