Aller au contenu principal

Le Pangas du Mékong a supplanté la Perche du Nil

Les poissons entrent vivants dans l'usine, 2h avant congélation des filets.
Pas cher, blanc, sans goût prononcé, le pangas apparaît sur les menus des restaurants et sur les étals des poissonniers. Pour ne faire prendre aucun risque à leurs clients, trois opérateurs sécurisent la filière.

Consommer du poisson est bon pour la santé. Mais est-ce à la portée de toutes les bourses ? La pression sur la ressource des produits de la pêche confine certaines espèces au créneau des produits de luxe. Aujourd’hui, importateurs et transformateurs cherchent tous le poisson qui permettra d’assurer à leurs clients un prix raisonnable, des approvisionnements sécurisés, raisonnés écologiquement et acheminés dans des conditions satisfaisantes. Après les déboires de la Perche du Nil, il semble bien que tous les regards se portent vers le pangas (ou encore pangasius hypophthalmus) originaire du Vietnam.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Euronext vise la bourse italienne

Bataille en vue entre Deutsche Börse et Euronext pour le rachat de la Bourse italienne. L'opérateur boursier allemand a…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 58,7€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio