Aller au contenu principal
Font Size

Le gouvernement condamne « les exactions » de Morlaix

L’incendie volontaire du centre des impôts de Morlaix et du bâtiment de la Mutualité sociale agricole, vendredi soir par des légumiers en colère a frappé les esprits. Le Premier ministre Manuel Valls a promis les plus énergiques poursuites judiciaires contre les auteurs. Le parquet de Brest a appelé les témoins à se manifester pour tenter de les identifier. Stéphane Le Foll a condamné « avec la plus grande fermeté les exactions intervenues à Morlaix » soulignant que « la crise du chou fleur et de l’artichaut est en grande partie liée à une surproduction liée aux conditions climatiques ». Quelques heures avant ces violences, le président de la Sica Saint-Pol, première organisation de producteurs de légumes de France (1100 fermes, 1500 agriculteurs, près de 300 000 t de légumes vendus sous marque Prince de Bretagne) appelait les producteurs à « la simplification administrative ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Restructuration chez Pret A Manger, 1000 emplois menacés

La chaîne de restauration rapide Pret A Manger a annoncé hier fermer définitivement 30 de ses sites et réduire ses…

« L’écologie doit être un moteur essentiel du plan de relance »

« L’Ecologie doit être un moteur essentiel du futur plan de relance » et « l’affaire de tous les membres du…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 58,7€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio