Aller au contenu principal

Labeyrie, locomotive festive en 2011

La marque de saumon fumé et de foie gras Labeyrie, qui donneson nom au groupe Labeyrie Fine Foods (ex-Alfesca), a de nouveau entraîné à la hausse les ventes de produits festifs en fin d’année 2011.

Dans un contexte économique qualifié de « dramatique » par Jacques Trottier, directeur général de Labeyrie, les segments les plus « premium » et les marques nationales de produits festifs ont le mieux progressé en volume et en valeur l’an passé, a-t-il souligné le 14 février à Paris. L’activité de Labeyrie, fondamentalement axée sur sa marque, la première des linéaires, et toujours en quête de valeur ajoutée, ne changera pas avec la pleine intégration de Labeyrie Fine Foods par le groupe coopératif Lur Berri, a assuré le dirigeant. Le saumon Labeyrie a gagné 1,7 point de part de marché sur la saison (novembre-décembre) en libre-service pour atteindre 26,2 % en volume et 32,6 % en valeur. Il s’en est vendu 4 % de plus (source Panel Iri).
Si le saumon norvégien a très légèrement progressé à Noël en 2011, les produits innovants ont porté la croissance. Il s’agit de la gamme « naturalité » des saumons biologiques et sauvages, du « saumon de France », au naturel (non fumé) et des « Tentations » (saumons fumés aromatisés).
Le foie gras mi-cuit Labeyrie s’est maintenu en volume et a gagné un demi-point de part de marché pour atteindre 21,3 % en volume et 26,7 % en valeur. Voyant que Delpeyrat a regagné du terrain face à Montfort, Jacques Trottier précise la position de Labeyrie : « Cloisonner sa performance ». Et de fait, la première marque progresse depuis 2009. Les produits à succès du rayon libre-service ont été ceux de la gamme classique en emballage noir et les innovations que sont les « Tentations » (une quinzaine de tonnes) et le foie gras des petits producteurs (plus de 25 tonnes), en deuxième année de production.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Cooperl reprend l’ancien abattoir GAD
Cooperl Arc Atlantique (Lamballe, Côtes d’Armor) a annoncé vendredi soir 2 avril la signature d’un accord par lequel il se porte…
Du Simplement bon au Bio le responsable, Fleury Michon déploie une série d'arguments répondant à toutes les attentes. © Fleury Michon
Jambon : Fleury Michon revoit sa segmentation pour détrôner Herta
Le prix, le goût et l’engagement sociétal sont les trois attentes saillantes de consommateurs de jambon, selon la nouvelle équipe…
Bernard Boutboul, président de Gira Conseil, s'attend à une ruée dans les restaurants pour leur réouverture. © Adrien Olichon sur Unsplash
Perspectives optimistes pour la restauration post-Covid
Les derniers mois ont été éprouvants pour la restauration, mais le secteur n’a pas autant reculé qu’on aurait pu le craindre,…
Avril veut vendre les oeufs Matines et ses activités de transformation animale
Portant de nouvelles ambitions, notamment vers les protéines végétales, le groupe Avril annonce vouloir céder les œufs Matines et…
Le grossiste bio Relais Vert ouvre un nouvel atelier de conditionnement
Relais Vert poursuit sa croissance avec l’ouverture de Bilodev, un nouvel atelier de conditionnement 100% dédié aux produits…
La France possède les plus grandes surfaces de légumes secs bio dans le monde

Avec près de 131 070 hectares de surfaces de légumes secs cultivées en agriculture biologique en 2019, la France se hisse à la…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio