Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitterLinkedin

MESSAGE ABONNES IMPORTANT

Afin d'être sûr de recevoir nos futures publications quelle que soit l’évolution de la situation sanitaire, activez votre compte numérique au plus vite en complétant vos informations.

J’active mon compte numérique

L'abattoir de Neussargues-Moissac se fixe une nouvelle stratégie


> Créé en 1941, l'abattoir compte aujourd'hui douze salariés.
Franck Panafieu, nouveau président de l'abattoir prestataire de services désormais en surcapacité, cherche à améliorer la qualité du site.

Le 16 octobre, suite au départ de Paul Labrunie, Franck Panafieu, adjoint au maire de Neussargues-Moissac (15), a été élu président du conseil d'administration de l'abattoir communal. Avec un statut de régie municipale, cet établissement créé en 1941 compte aujourd'hui douze salariés. « L'activité est constante, on est sur un volume annuel de 2 000 t de viande », précise le nouveau président. L'abattoir travaille avec trois espèces : 50 % en porcin, 40 % en bovin et 10 % en ovin. Des animaux provenant essentiellement du nord et de l'est du Cantal.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

25 ordonnances présentées en conseil des ministres

Hier en Conseil des ministres, Edouard Philippe a présenté les…

Coronavirus : le Salon de l’Agriculture ferme ses portes dès samedi soir
Portail réussir
Lors d'un Conseil de défense et d'un Conseil des ministres exceptionnels liés à l’épidémie de Coronavirus, qui se sont tenus le…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 58,7€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio