Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitterLinkedin

La coquille Saint-Jacques se porte bien

La coquille Saint-Jacques française ne s'est jamais aussi bien portée depuis 20 ans, selon Eric Foucher, chercheur à l'Ifremer et coordinateur d'un vaste projet de recherche Comanche dont les premières conclusions viennent d’être publiées. « Au début des années 90, les stocks étaient au plus bas. On n'a jamais eu des situations aussi favorables qu'aujourd'hui », a-t-il indiqué à l'AFP, ajoutant, « ce n'est pas commun dans le monde de la pêche où beaucoup de stocks ne sont pas en forme ». Principalement produites en Bretagne et en Normandie, les coquilles Saint-Jacques sont la première espèce débarquée par les bateaux en Manche en tonnage et en valeur (de 25 000 à 30 000 tonnes par an pour une valeur de 40 millions d'euros), selon l'Ifremer. Au début des années 90, cette pêche ne représentait plus que près de 5 000 tonnes par an.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

La Cour des comptes veut « rapprocher » la MSA du régime général

La Mutualité sociale agricole (MSA) est « en déclin structurel » et sa gestion est « insuffisamment…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 58,7€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio