Aller au contenu principal

InVivo présente son nouveau projet stratégique pour 2025

Le groupe InVivo a vu son résultat net consolidé se dégrader en 2012-2013 pour atteindre à peine 100 000 euros (contre 4,6 Me un an plus tôt). La faute à un métier du grain volatile. « Depuis deux ans, le marché est très difficile à lire en raison de l’amplitude de la volatilité », a souligné son directeur général Thierry Blandinières, lors de la présentation du nouveau plan stratégique du groupe. Au sein de ce projet « InVivo 2025 », l’activité de commerce international des grains doit monter en gamme et se diversifier vers d’autres produits (maïs et oléagineux) et d’autres destinations (la Mer Noire). Son alliance capitalistique avec Toepfer, filiale d’ADM, devrait devenir davantage opérationnelle. Dans l’agrofourniture, la massification des volumes reste une préoccupation majeure. En nutrition animale, il est question d’innover et de structurer la filière. « Il y a environ 250 à 270 outils en France, dont certains sont vétustes.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Le libre-échange en bonne voie avec le Royaume-Uni

Selon de nombreuses sources diplomatiques adressées à la presse, un accord de libre-échange entre l’Union-Européenne et…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio