Aller au contenu principal

Inao : rappel des missions et cap sur la communication

Au cours des vœux pour 2004 à la presse, l’Inao (Institut National des Appellations d’Origine) a présenté le bilan de l’année 2003 et à fait part d’une orientation pour cette année en matière de communication.

Michel Prugue, président de l’Inao (Institut National des Appellations d’Origine), a tenu à rappeler le rôle de plus en plus important joué par l’Institut, tant en France que dans l’Europe et dans le monde pour propager et faire respecter le concept des indications géographiques. « Les négociations de Cancun ont été l’occasion d’une mobilisation sans précédent, largement médiatisée autour de la notion de terroirs et qui a sans doute permis au grand public de redécouvrir toute la valeur patrimoniale et culturelle des AOC et des IGP», a-t-il indiqué. Mobilisation dans laquelle l’Inao joue de plus en plus son rôle de gendarme des usurpations et du respect des noms géographiques puisqu’environ 550 dossiers sont suivis par plus de 50 avocats intervenant dans le monde entier.

L’action de l’Inao ne se borne pas à ce simple rôle de gendarme et d’arbitrage mais aussi à celui de conseil pour aider les pays en voie de développement à mettre en place des systèmes de protection des noms géographiques (Russie, Hongrie, Slovénie, Indonésie, Cambodge, Thaïlande, Argentine, Brésil et quelque 16 pays d’Afrique de l’Ouest). Michel Prugue a rappelé également que l’Institut gère 47 appellations laitières, 467 appellations viticoles, 25 appellations de produits agroalimentaires et 68 IGP. 112 demandes d’accession en IGP ou AOC sont actuellement traitées.

Première participation au SIA et au SIAL

Comme chacun sait, la communication n’a jamais été le point fort de l’Institut. Il semble que 2004 devrait innover dans ce secteur par la participation, pour la première fois, à deux salons : le SIA et le SIAL, le lancement du site internet (www.inao.gouv.fr), la participation au festival de produits AOC de Normandie, à Cambremer et aux Assises de l’Origine à Bordeaux. Philippe Mauguin, directeur de l’Institut, a également annoncé la création d’un groupe de travail sur la communication, confié à Charles Perraud, président de la coopérative « sel de Guérande ». Celui-ci sera en outre chargé de gérer l’épineux problème des différents logos des produits AOC et celui… de l’Inao !

Michel Prugue a conclu en rappelant les quatre priorités principales des années à venir : la protection des indications géographiques face à la mondialisation des échanges, l’information du consommateur sur le concept d’origine, l’apport des démarches d’origine dans la protection des terroirs et de l’environnement et, enfin, les contrôles et les garanties pour les consommateurs.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Le lait fait les frais du « bio à tout prix », selon la FRSEA des Pays de la Loire
Le syndicat agricole des Pays de la Loire déplore le début des baisses de prix du lait bio. Il accuse les entreprises et…
Des abattoirs français, espagnols, autrichiens et néerlandais déréférencés par la Chine
L'Ifip informe que certains abattoirs européens ont perdu leur agrément pour exporter vers la Chine.
Inflation générale et pénuries pour les fabricants d’aliments d’élevage
Le Snia, syndicat des fabricants d’aliments composés, annonce des hausses inévitables de l’alimentation animale et signale le…
Veau de boucherie : les prix ont résisté à l’été

Les cours des veaux de boucherie ne se sont pas effondrés cet été, contrairement aux deux années précédentes. Cette…

Lactalis a réalisé 23 milliards de dollars de chiffre d'affaires pour les produits laitiers en 2020.
Le français Lactalis devient numéro 1 mondial du lait
Le chiffre d’affaires pour les produits laitiers de Lactalis a dépassé pour la première fois en 2021 celui de Nestlé, selon un…
Christophe Fénart, président-directeur général de Nutridry. © Nutridry
[Mis à jour] Nutridry rachète la société Mada Foodservice
Comme nous l'annoncions en juin dernier, Nutridry a acquis Mada Foodservice, la troisième opération depuis la création du groupe…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio