Aller au contenu principal
Font Size

Gaec du Perrat : la préfecture de l’Ain ordonne que les bâtiments soient vidés

La préfecture de l’Ain a ordonné vendredi que les bâtiments d’un élevage de poules pondeuses soient « vidés et nettoyés » sous trois semaines, deux jours après la diffusion d’une vidéo choc de l’association L214. « Cet élevage est en très grande difficulté économique, avec un nombre d’employés devenu insuffisant pour remplir correctement les tâches quotidiennes d’un élevage. L’activité ne peut plus être assurée dans le respect des normes environnementales », a souligné la préfecture dans un communiqué qui ne laisse guère de doute sur le devenir des animaux. « Les 300 000 poules présentes dans l’établissement (200 000 poules pondeuses et 100 000 poulettes) seront abattues ou vendues à des tiers » pour être transformées en farine pour l’alimentation animale, a précisé à l’AFP le préfet de l’Ain, Laurent Touvet.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

France Poultry a commercialisé en 19 mois 152 000 t de poulets et produits élaborés congelés.
Un premier exercice satisfaisant pour France Poultry

France Poultry, basé à Châteaulin, vient d’achever son premier exercice de 19 mois avec un chiffre d’affaires de 231…

Grimaud Frères pratique le sexage dans l’œuf en canards

Aux éleveurs de canards, Grimaud Frères proposera dès le début 2021 des canetons mâles ayant été sexés dans l’œuf. Le…

poulet
La volaille française revendique des appels d’offre mentionnant l’origine

Dans une lettre ouverte au Premier ministre, l’interprofession volaille de chair,…

Foie gras : 45 et 50 millions d'euros de perdus pendant le confinement

Durant la période de confinement, la filière des palmipèdes gras a essuyé des pertes - tout au long de la filière -…

Dylan Chevalier, responsable développement durable du groupe LDC. © DR
« Les heures pèsent sur des salariés qui ont su s’adapter »
Le groupe a renforcé la production de ses sites spécialisés pour la GMS, salue l’adaptabilité de ses salariés et va organiser les…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 58,7€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio