Aller au contenu principal
Font Size

Fermeté des graines et tourteaux, en disponible

Contrairement aux anticipations de début de campagne, le complexe oléagineux demeure relativement ferme. La demande soutient les cours des graines et des tourteaux alors que l'huile dans le sillage du pétrole est plus fragile.

Le soja continue à bénéficier à la mi-novembre de l'importante demande chinoise adressée aux USA. Le dernier rapport du département américain à l'agriculture (USDA), qui confirme et amplifie l'excellente récolte américaine pour la porter à 107,7 millions de tonnes (Mt) soit 1 Mt de plus que dans son dernier rapport, ne prévoit pas pour autant de progression du stock de fin de campagne tant la demande est importante. Cette récolte nord-américaine qui s'est longtemps fait attendre progresse maintenant de façon satisfaisante et est réalisée à hauteur de 94 %. La trituration aux USA est repartie avec des volumes record pour le mois d'octobre. Dans le même temps, les tensions sur l'approvisionnement portuaire ou celui des usines sont toujours palpables du fait de la concurrence exercée sur le fret du pétrole de schiste qui mobilise bateaux, lignes de chemin de fer et même camions. Hors USA, la situation se clarifie en Amérique du Sud et les semis au Brésil progressent bien. Ils devraient permettre une récolte, moins importante que celle attendue avant l'épisode de sécheresse qui a frappé le pays, mais tout de même évaluée à 94 Mt.

L'Argentine pour sa part devrait engranger 55 Mt de graines de soja. Alors que la graine part pour la Chine, la tension est forte aussi en tourteaux, et on signale même l'arrivée dans les ports US de 25000 t de tourteaux de colza allemands. L'huile demeure le compartiment le plus fragile en raison de la baisse ininterrom-pue des cours du pétrole, eux aussi pénalisés par l'importance prise par le pétrole de schiste. Une réunion de l'Opep se profile, qui pourrait pour les mois à venir réorienter le marché. Le marché du colza en France et en Europe bénéficie à plein de la tendance imprimée par le soja. Pourtant, pour ce produit aussi la ressource est abondante et le ministère français de l'Agriculture vient de confirmer son estimation de récolte au 1er novembre à 5,5 Mt. Pour autant, la demande est bien présente avec même des situations tendues sur certaines usines en raison de l'appétit des triturateurs qui réalisent de belles marges. Les prix, s'ils demeurent fermes, continuent à osciller dans une fourchette étroite depuis de nombreuses semaines, au-dessus de la barre des 330 €/t, mais sans franchir celle des 340 €/t.

Marge de progression faible pour les pois

Les pois profitent de la bonne tenue des tourteaux et de la hausse relative des céréales. La marge de progression paraît toutefois assez faible au regard des larges disponibilités en blé fourrager et en maïs pour approvisionner les fabricants français d'aliments pour le bétail.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Le cacao souffre

Les cours du cacao ont touché la semaine dernière de bas niveaux plus vus depuis le dernier trimestre 2018, pénalisés par…

Chicago : de nouvelles prévisions météo font monter maïs et soja

Les cours du maïs et du soja cotés à Chicago ont été soutenus par de nouvelles prévisions météorologiques anticipant un…

Evolution du cours du colza Fob Moselle
Hausse des prix du colza, suivant le soja sur Chicago
Le climat est actuellement chaud et sec aux États-Unis, pénalisant le développement des cultures de soja. La hausse de l’huile de…
 © JC Gutner
La hausse de l’euro et les prévisions de surfaces russes pèsent sur les cours céréaliers

Les cours des céréales à paille françaises se sont repliés en début de semaine, dans le sillage d’Euronext, plombé par le…

Evolution des cours des principales céréales
Les craintes d’une détérioration de la récolte dopent les cours
Les opérateurs français redoutent une récolte céréalière 2020 faible en volume ce qui fait progresser les cours des céréales…
 © JC Gutner
Chicago : le blé en repli au lendemain d’une forte hausse

Le blé américain avait grimpé mercredi à son plus haut en trois mois sur fond de prévisions d’offre mondiale en baisse.…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 58,7€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio