Aller au contenu principal

[Edito] Un seul bien-être : bêtes, salariés, consommateurs

© A. Villette

La ridicule évocation de la « magie » de l’industrie par Agnès Pannier-Runacher au salon BpiFrance Inno Génération (Big) le 7 octobre, n’a pas vraiment servi la réputation du monde industriel auprès de l’opinion publique, ni convaincu de la « fierté » d’y travailler, comme l’a assuré la très estimable ministre déléguée auprès du ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance. Des critiques radiophoniques – drôle de Charline Vanhoenacker sur France Inter, analytique de Clément Viktorovitch sur France Info – ou de la presse écrite généraliste, ont redessiné l’image d’un travail à la chaîne difficile, dangereux, éprouvant. Les « ballets des robots et des hommes » n’auront pas convaincu tout le monde. Que dire alors des industries des viandes et des volailles, où l’on tue (des bêtes), où on se coupe parfois, s’expose au froid et aux troubles musculo-squelettiques ?

Et pourtant, c’est bien le mot « fierté » qui conclut le communiqué paritaire de la branche industrie et commerces en gros des viandes, publié le 8 juin dernier par les syndicats de salariés CFE-CGC AGRO, FGA-CFDT et FGTA-FO aux côtés de Culture Viande, pour saluer les résultats de l’enquête FranceAgriMer montrant que les Français aiment la viande et comprennent que l’on peut en manger tout en respectant la bientraitance animale. Un plébiscite dans lequel syndicats et dirigeants voient la reconnaissance pour « la compétence et le travail » des « 45 000 collaboratrices et collaborateurs de la filière » qui ont contribué au maintien de l’activité durant la crise sanitaire et économique de la Covid 19.

Et pourtant les usines de produits carnés investissent dans la bientraitance des bêtes d’abattoir et l’amélioration des conditions de travail grâce au Plan de relance. On y dialogue, on y forme, on numérise et robotise. Et quand des usines de produits carnés ouvrent leurs portes, comme à l’occasion de la prochaine semaine nationale de l’emploi agroalimentaire en novembre 2021, on y découvre une saine ambiance.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

[MàJ] Viande bovine : exportations records du Brésil vers la Chine malgré un embargo
Les achats de viande bovine brésilienne par la Chine en septembre ont atteint des records, mais ils devraient rapidement s'…
Denis Lambert va passer la présidence du directoire de LDC à Philippe Gelin
Prenant sa retraite en 2023, Denis Lambert va céder progressivement la présidence du directoire du groupe volailler et traiteur…
Lait infantile : fin de l’eldorado chinois
Les importations chinoises de lait infantile marquent le pas, entre la baisse de la natalité et une offre locale qui a su…
[Graph] Alimentation des volailles : nouvelle hausse tous azimuts
Les indice Itavi de novembre continuent de grimper.
Lait bio : production et consommation ont évolué inversement depuis 2019
La collecte française de lait de vache biologique a fortement progressé ces deux dernières années alors que la consommation s’…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio