Aller au contenu principal

[Édito] Le retour du pouvoir d’achat

[Édito] Le retour du pouvoir d’achat
© Pixabay

Pour ceux qui en doutaient encore, la question du pouvoir d’achat est bien de retour dans les débats en cette rentrée. Les sorties médiatiques des patrons d’enseigne en sont une des preuves. À la veille du début des négociations commerciales annuelles, la bataille médiatique a commencé. D’un côté, Michel-Édouard Leclerc brandit des hausses démesurées de la part des industriels et défend bec et ongles son positionnement d’enseigne « la moins chère », de l’autre, Dominique Schelcher, président de Système U, évoquait au tout début du mois, sur BFMTV et son compte Linkedin, « le rôle d’amortisseurs » que jouera son enseigne. « À date, les prix sont contenus et les discussions se poursuivent », lançait-il. Le contexte des élections présidentielles 2022 remet lui aussi le pouvoir d’achat sur le devant de la scène. L’équation n’est que plus dure au moment où les industriels de l’alimentaire subissent des hausses tous azimuts, et ce, depuis de nombreux mois. Quelle difficile équation que cette préservation du pouvoir d’achat ! Mais pourquoi seul l’alimentaire ne devrait-il pas augmenter ? Le gaz, les transports, le logement, les dépenses de la vie courante d’un Français ne font que croître chaque année, mais l’alimentaire, sacro-saint secteur de première nécessité, ne pourrait pas, lui, revaloriser ses tarifs ? On parle ici de tarifs, et pas obligatoirement de prix à la consommation. Faut-il, sous le prétexte du pouvoir d’achat des Français, mettre à mal un pan indispensable de l’économie française ? Où les industriels peuvent-ils trouver les ressources nécessaires pour répondre aux exigences toujours plus fortes des consommateurs ? Eh oui, parce qu’en plus de ne pas être chère, l’alimentation doit aussi être durable, biologique, locale, produite par des entreprises qui ont une démarche responsable tant sur le plan environnemental que sociétal. L’équation est toujours aussi complexe !

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Pourquoi les prix records des bovins ne sont pas encore suffisants pour les éleveurs allaitants
Malgré des prix des gros bovins à des niveaux jamais vus, l’amont de la filière bovine fait toujours face à des difficultés…
cotation Atla du beurre cube (€/t)
En ingrédients laitiers, les approvisionnements vont être compliqués à la rentrée
Avec la collecte laitière qui reste en retrait, les fabrications de produits laitiers industriels pourraient bien être…
Bio : la Cour des Comptes entre dans le débat sur la HVE
Le rapport sur le soutien à l’agriculture biologique de la Cour des Comptes juge la politique menée insuffisante, tant au niveau…
Le lait conventionnel mieux payé que le bio en avril
Le lait conventionnel a été payé 5 €/1000 litres de plus que le bio en avril, selon Agreste.
vache canicule
[Canicule 2022] La collecte laitière va souffrir de la vague de chaleur
Alors que la production de lait de vache en France est déjà en repli cette année, l'épisode précoce de canicule ne va pas…
Négociations commerciales : énième alerte de la filière porcine
Inaporc alerte sur l’effet ciseaux qui met à mal toute la filière française, notamment des éleveurs qui vendent à perte. Un seul…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio