Aller au contenu principal
Font Size

« Dépasser les visions simplistes »



Roberto Domenech, représentant des industriels du poulet argentin.

Les Marchés Hebdo : La Chine est-elle le nouvel eldorado des exportateurs de poulets argentins ?

Roberto Domenech : C'est une réitération : la Chine commande le marché. Notre relation commerciale avec ce pays existe depuis vingt ans, à partir de Hong Kong où nous envoyions d'abord des poulets entiers. Nous y avons découvert la demande de pattes, qui étaient pour nous des sous-produits. Nos abattoirs s'y sont adaptés à partir de 2003 lors de la signature des premiers accords bilatéraux. À ce jour, treize sont agréés.

LMH : Exportez-vous en Chine d'autres produits que des pattes ?

R. D. : Nous expédions aussi des ailes, et depuis 2011, des poulets entiers et des cuisses avec os. L'an dernier, le débouché chinois représentait 18 % de nos exportations.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Restructuration chez Pret A Manger, 1000 emplois menacés

La chaîne de restauration rapide Pret A Manger a annoncé hier fermer définitivement 30 de ses sites et réduire ses…

« L’écologie doit être un moteur essentiel du plan de relance »

« L’Ecologie doit être un moteur essentiel du futur plan de relance » et « l’affaire de tous les membres du…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 58,7€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio